ÉDITO

So Film - - Édito -

CC­haque mois au cours des deux pre­mières an­nées de So­film, dans ses « Aven­tures » li­vrées sous forme de bande des­si­née, il nous avait ra­con­té en vrac : ce jour où la taille du sexe de Raoul Walsh avait fait rou­gir Cha­plin au ham­mam, cette fois où Lee Mar­vin es­sayait de ren­trer bour­ré dans sa mai­son… qu'il avait ven­due un an au­pa­ra­vant, cette époque où il lo­geait chez Fritz Lang, et que le ci­néaste lui de­man­dait, en ren­trant chaque soir, si on avait pu lui pro­di­guer des fel­la­tions. Il avait aus­si évo­qué cette fa­meuse an­née où il avait convain­cu tout le monde, de Re­noir à Buñuel, que John­ny Got his Gun, de Dal­ton Trum­bo, de­vait être en com­pé­ti­tion au Fes­ti­val de Cannes. Sans ou­blier le jour où le ci­néaste Gre­go­ry La Ca­va avait quit­té son tour­nage com­plè­te­ment saoul, pour être re­trou­vé deux jours plus tard, s'im­pro­vi­sant ven­deur de hot dogs à Times Square. Entres autres indiscrétions, il ra­con­tait aus­si que la femme de John Ford pleu­rait dès qu'il se rap­pro­chait d'elle tan­dis que Walsh (en­core lui) fai­sait hur­ler les femmes de plai­sir. Sans ou­blier l'in­croyable ca­nu­lar de Guy de Bol­ser qui avait réus­si à rem­plir le Carl­ton de la Croi­sette de chiens. Ou cette fois où Er­rol Flynn avait sur­pris Mi­chael Cur­tiz et une fi­gu­rante en train de ba­ti­fo­ler sur le tour­nage de Ro­bin Hood. Et com­ment ou­blier cette ir­ré­sis­tible lé­gende se­lon la­quelle War­ren Beat­ty s'est au­to­pro­cla­mé pa­tron des stu­dios War­ner Bros parce que ses ini­tiales étaient « W.B. » ? Et ce soir où John Boor­man s'est fait ar­rê­ter par la po­lice, au vo­lant de sa voi­ture parce qu'il rou­lait avec Lee Mar­vin (oui, en­core lui) sur le toit… Pierre Ris­sient était un in­épui­sable ré­ser­voir d'his­toires et un ra­con­teur hors pair mais, sur­tout, il nous a fait ren­con­trer des amis, dé­cou­vrir des films, et pas­ser des soi­rées for­mi­dables. Pour son ca­ma­rade ci­né­phile Jacques Lour­celles, s'il fal­lait dé­fi­nir ce qu'était Pierre Ris­sient, ce se­rait un « mis­sion­naire du ci­né­ma » . Avant de pré­ci­ser : « Mais un mis­sion­naire laïque, hein, at­ten­tion ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.