MES CONSEILS DE PRO COKE ANDÚJAR MORENO (SCHALKE 04)

“LA VOCATION PRE­MIÈRE DU LA­TÉ­RAL, C'EST DE BIEN DÉFENDRE”

So Foot Club - - ENTRAÎNEMENT -

Est-ce que tu as tou­jours été la­té­ral au cours de ta for­ma­tion? Chez les jeunes au Rayo Val­le­ca­no, j’étais plu­tôt pla­cé en tant que mi­lieu de ter­rain cen­tral. Ce­la dé­pen­dait des com­po­si­tions, mais je pou­vais très bien avoir une vocation of­fen­sive à cette époque. C’est au mo­ment où Mí­chel est ar­ri­vé en 2005 que je suis pas­sé la­té­ral, et à par­tir de ce mo­ment-là, j’ai trou­vé mon poste de pré­di­lec­tion sur le ter­rain. Le fait de sa­voir se pro­je­ter vers l’avant était une don­née es­sen­tielle à mon re­pla­ce­ment en tant que la­té­ral.

Quelles sont les ca­rac­té­ris­tiques pour de­ve­nir un bon la­té­ral? Le plus im­por­tant, c’est de sa­voir être agres­sif sur le plan dé­fen­sif. Il ne faut pas ou­blier que la vocation pre­mière de ce poste, c’est de sa­voir bien défendre, d’ai­der tes dé­fen­seurs cen­traux. Ce­la dé­pend aus­si de ton ad­ver­saire et des consignes de ton en­traî­neur, mais si les ailes sont un peu moins denses, tu peux en­vi­sa­ger de par­tir vers l’avant et de ve­nir pro­po­ser ton aide à ton mi­lieu de ter­rain, voire à ton ai­lier. Est-ce plus im­por­tant de bien sa­voir défendre ou de bien sa­voir at­ta­quer? En réa­li­té, les deux sont im­por­tants. Au­jourd’hui, les en­traî­neurs re­cherchent des joueurs com­plets sur ce poste, ca­pable de cou­vrir leur zone dé­fen­sive et de ve­nir ap­por­ter un plus of­fen­sif pour pres­ser l’ad­ver­saire. La po­ly­va­lence, c’est vrai­ment ce qui ca­rac­té­rise le la­té­ral.

Quels conseils peux-tu don­ner pour faire de bons dé­bor­de­ments et centres of­fen­sifs? Ce qu’il faut, c’est sa­voir faire le bon choix. Tu peux te dé­ci­der à dé­bor­der, puis cen­trer, mais si juste avant ton dé­bor­de­ment, un de tes par­te­naires était es­seu­lé dans l’axe, tu as pro­ba­ble­ment fait le mau­vais choix. Par­fois, il faut sa­voir aus­si re­ve­nir vers l’ar­rière, car si tu fonces droit de­vant, tu t’ex­poses à prendre des risques et perdre le bal­lon. La conser­va­tion de balle est im­por­tante pour moins fa­ti­guer ton équipe. Mais par­fois, un dribble et un bon centre, ce­la peut te dé­blo­quer une ren­contre. C’est as­sez aléa­toire. Tu penses que la condi­tion phy­sique est plus im­por­tante pour un la­té­ral ou pour un dé­fen­seur cen­tral? Le la­té­ral court plus, c’est vrai. Mais la pré­pa­ra­tion phy­sique, toute l’équipe la suit pour être au maxi­mum dès le dé­but de sai­son. En­suite, c’est vrai que si tu comptes les ki­lo­mètres par­cou­rus, le la­té­ral se­ra lo­gi­que­ment le joueur le plus per­for­mant, au même titre que le mi­lieu la­té­ral ou l’ai­lier.

Bien connaître son co­équi­pier mi­lieu de ter­rain la­té­ral ou ai­lier, est-ce es­sen­tiel pour un la­té­ral? Très clai­re­ment, oui. L’équipe est faite de onze joueurs, mais cer­tains d’entre eux nouent une re­la­tion par­ti­cu­lière avec toi du fait de ton po­si­tion­ne­ment sur le ter­rain. Les dé­fen­seurs cen­traux, le la­té­ral et son mi­lieu sur le même cô­té, le mi­lieu of­fen­sif et le bu­teur… Ce sont des as­so­cia­tions es­sen­tielles au bon fonc­tion­ne­ment de l’équipe.

PRO­POS RECUEILLIS PAR ANTOINE DONNARIEIX. PHO­TO: PANORAMIC

Is­su du centre de for­ma­tion du Rayo Val­le­ca­no, Coke Andújar Moreno a connu une for­ma­tion dans l'hu­mi­li­té. Ca­pable de ré­pé­ter les ef­forts dans son cou­loir, l'ar­rière droit est au­jourd'hui à même d'ex­pli­quer com­ment défendre et at­ta­quer à la fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.