Charts:

So Foot - - SOMMAIRE -

les joueurs qui ont fait le beau temps cet été.

1. Aritz Adu­riz (Ath­le­tic Bil­bao)

Quatre buts contre le Bar­ça, une su­per­coupe d’Es­pagne et la fin d’une di­sette de 31 ans pour Bil­bao. Et dire que son co­équi­pier San Jo­sé a vou­lu lui pi­quer la ve­dette en mar­quant du mi­lieu de ter­rain.

2. Emir Spa­hic (Ham­bourg SV)

Dé­bar­qué de Le­ver­ku­sen pour avoir frap­pé un sta­dier, le Bos­nien oeuvre dé­sor­mais au­près de ses co­équi­piers de Ham­bourg: “Ferme ta gueule, si­non je t’en mets une. Vous fe­riez mieux d’écar­ter vos chattes de mon che­min.”

3. An­gel Di Ma­ria (Paris Saint- Ger­main)

Laurent Blanc vou­lait la belle rousse, De Bruyne, il s’est ra­bat­tu sur sa co­pine moche. Mais pa­raît que c’est la beau­té in­té­rieure qui compte. Et là, Di Ma­ria a des ar­gu­ments à faire va­loir.

4. An­dré-Pierre Gignac (Tigres UANL)

Une fi­nale de Co­pa Li­ber­ta­dores au Mo­nu­men­tal, un sta­tut de star et dé­jà quelques buts au comp­teur. Et si­non, l’OM, ça va?

5. Gio­va­ni dos San­tos (Los An­geles Ga­laxy)

Ex-fu­tur Bal­lon d’or du Bar­ça, le Mexi­cain a quit­té Villar­real pour la Ca­li­for­nie. À seule­ment 26 ans, il est le plus jeune pré­re­trai­té de l’his­toire du foot­ball. Juste de­vant Gio­vin­co.

6. Sergio Agüe­ro (Man­ches­ter Ci­ty)

Pour son pre­mier match, le Kun a ri­di­cu­li­sé Mou­rin­ho. La ques­tion se pose: et si l’an­cien gendre de Ma­ra­do­na était en fait le nou­veau Ro­ma­rio?

7. Ri­val­do (Mo­gi Mi­rim)

24 ans, 14 clubs, 74 sé­lec­tions avec le Bré­sil, une coupe du monde et un Bal­lon d’or. Ri­val­do rac­croche, mal­heu­reu­se­ment. À 43 ans. Au re­voir, l’ar­tiste.

8. Mar­tin Han­sen (ADO La Haye)

Mar­quer d’une ta­lon­nade acro­ba­tique, c’est ex­cep­tion­nel. Le faire à la 90e pour éga­li­ser face au PSV quand on est gar­dien de but, c’est ex­tra­or­di­naire. Ali Aha­ma­da peut ren­trer chez lui.

9. Ba­fé­tim­bi Go­mis (Swan­sea Ci­ty)

Deux buts en deux matchs, une su­per en­tente avec An­dré Ayew et au­cun malaise va­gal à si­gna­ler cet été. Tout va bien pour Ba­fé. Pour l’ins­tant.

10. Dirk Kuyt (Feye­noord Rot­ter­dam)

Après trois sai­sons au Fe­ner­bah­çe, il fait pleu­rer ses en­fants en leur an­non­çant qu’il re­vient au pays: faut vrai­ment avoir Feye­noord dans la peau pour se ré­jouir d’al­ler à Rot­ter­dam.

Adu­riz de bon coeur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.