VA­Lé­RIE Pé­CRESSE

So Foot - - SO FOOT_ AVANT-MATCH - RECUEILLIS PAR NI­CO­LAS KSSIS-MARTOV / PHO­TO: PA­NO­RA­MIC

Pour re­prendre l’Île-de-France à la gauche lors des ré­gio­nales, Va­lé­rie Pé­cresse pro­met d’en fi­nir avec les bou­chons à l’en­trée de Pa­ris, de rendre la ré­gion propre et de ré­ta­blir la sécurité dans les trans­ports. Vastes chan­tiers. Sans ou­blier qu’il va fal­loir ac­cueillir l’Eu­ro et ve­nir en­cou­ra­ger le PSG de temps en temps. Moi, pré­si­dente…

Mi­chel Pla­ti­ni a dit: “Mon hon­nê­te­té me nuit.” Au lieu de s’en­tê­ter avec la Fifa, il ne fe­rait pas mieux d’écrire des dis­cours pour les po­li­tiques fran­çais? J’ai pro­po­sé une charte éthique –sur les conflits d’in­té­rêts, l’in­ter­dic­tion des re­cru­te­ments fa­mi­liaux– à tous mes co­lis­tiers et je suis prête à en dis­cu­ter avec les membres de la Fifa si ça les in­té­resse.

En 2009, vous avez ren­du vi­site aux joueurs du PSG et êtes re­par­tie avec un maillot of­fert par Claude Ma­ke­lele. Vous avez re­gar­dé à com­bien il pour­rait par­tir sur Le Bon Coin? Je n’ai pas pour ha­bi­tude de vendre les ca­deaux qu’on me fait. Sur­tout ce­lui-là!

At­tendre une Mer­kel fran­çaise, comme vous le sou­hai­tiez dans Clo­ser, c’est la seule so­lu­tion pour que le PSG de­vienne le Bayern fran­çais et rem­porte la ligue des cham­pions? Et pour­quoi pas dès mai pro­chain à Mi­lan? Non, vo­ter pour le pro­jet que je porte, c’est vou­loir don­ner les moyens à l’Île-de-France de jouer la ligue des cham­pions tous les ans, tout en res­pec­tant le fair-play fi­nan­cier.

Dans Les Echos, vous af­fir­miez mi­ser sur le Brexit pour que Pa­ris re­de­vienne la ca­pi­tale de l’Eu­rope. Ce­la se­ra-t-il suf­fi­sant pour que Mar­tial vienne jouer sous les cou­leurs du PSG? Pour un joueur qui a dé­bu­té chez nous, aux Ulis, ce se­rait un beau re­tour aux sources. J’es­père sur­tout que les clubs spor­tifs fran­ci­liens, quel que soit leur ni­veau, au­ront vite les struc­tures et les moyens de per­mettre à tous les Mar­tial en herbe de s’épa­nouir en Île-de-France.

En tant que membre des Ré­pu­bli­cains, n’avez­vous pas par­fois l’im­pres­sion de de­voir gé­rer un “hoo­li­gan” avec Na­dine Mo­ra­no? Le par­cours de Na­dine Mo­ra­no ne se ré­sume pas à la phrase que vous avez en tête et que j’ai condam­née. Les hoo­li­gans ont été in­ter­dits de stade. Moi, ce sont les frau­deurs et les pick­po­ckets que je veux faire in­ter­dire de mé­tro et RER.

“Alors main­te­nant, comme le PSG, il faut qu’on marque des buts et qu’on gagne les ré­gio­nales.” Est-ce un bon mes­sage sub­li­mi­nal pour 2017

Je suis cer­taine que la com­pa­rai­son ne se­rait pas pour lui dé­plaire!

Votre sou­ci de la chasse au gas­pillage vise-t-il le flo­cage du nou­veau jeu de maillots de l’ASCRIF, l’équipe cor­po du con­seil ré­gio­nal? Pour­quoi ne pas lui trou­ver un spon­sor? Je veux dé­ve­lop­per le mé­cé­nat dans le sport à la Ré­gion, et ça pour­rait faire quelques éco­no­mies pour les Fran­ci­liens sans nuire à notre équipe.

“Le par­cours de Na­dine Mo­ra­no ne se ré­sume pas à la phrase que vous avez en tête”

Un pos­sible Is­lande-Ir­lande du Nord au Stade de France du­rant l’Eu­ro 2016, vous pen­sez ar­ri­ver à dis­tri­buer tous les places ré­ser­vées à la Ré­gion? Dites plu­tôt que vous en vou­lez une! (Rires.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.