édi­to

So Foot - - ÉDITO - BMB

L’époque est trou­blée. Pour ne pas dire in­com­pré­hen­sible. Il y a quelques se­maines, un éton­nant pa­pier pu­blié dans l’édi­tion an­glaise du ma­ga­zine Vogue (cha­cun ses lec­tures) dé­cryp­tait le sou­dain at­trait des créa­teurs de mode pour l’écharpe de foot. En ef­fet, la marque Comme des Gar­çons et le col­lec­tif Vê­te­ments en pro­posent cette sai­son plu­sieurs mo­dèles. Quelques jours plus tard, un autre pa­pier, hors du ma­ga­zine Vogue ce­lui-ci, (cha­cun ses lec­tures, mais quand même…) ap­pre­nait que la der­nière mode en ban­lieue, po­pu­la­ri­sée par JUL et PNL, était le port de maillots de foot fluo à l’ef­fi­gie des clubs de foot thaï­lan­dais. Peu après, la Pre­mier League of­frait aus­si son lot de sur­prises, avec la dé­mons­tra­tion de Chel­sea sur Man­ches­ter Uni­ted à Stam­ford Bridge. Une hu­mi­lia­tion. 4-0 pour les Blues. Pour­tant, à plu­sieurs re­prises, l’en­traî­neur de Chel­sea, An­to­nio Conte, fut contraint d’in­vec­ti­ver ses sup­por­ters pour qu’ils se fassent en­tendre. À la fin du match, il condam­na même ou­ver­te­ment leur manque de ferveur. L’un dans l’autre, tout ce­la pose une drôle de ques­tion: en 2016, les sup­por­ters de foot son­tils par­tout sauf dans les stades? On di­rait bien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.