édi­to

So Foot - - SOMMAIRE -

Avant, les choses étaient plus simples. Po­sés au coin du zinc, 60 mil­lions de sé­lec­tion­neurs fai­saient et dé­fai­saient les équipes. “Et pour­quoi Ro­che­teau plu­tôt que Sto­py­ra?”,“Mais Vai­relles, si c’était le pote de Zi­dane comme Du­gar­ry, il y se­rait dans la liste.” Râ­leur sans grand cor­pus idéo­lo­gique, le sé­lec­tion­neur de comp­toir s’en fou­tait un peu de sa­voir s’il avait vrai­ment rai­son dans le fond. Ce n’était que du foot après tout, et la cin­quième à Long­champ al­lait bien­tôt par­tir. Au­jourd’hui, tel Néan­der­ta­lien en son temps, il a été sup­plan­té par une es­pèce plus évo­luée. Son Ho­mo sa­piens est mieux in­for­mé, plus ins­truit, brasse des mé­ga­oc­tets de da­ta et connaît toutes les va­riantes in­ternes du 5-3-2 de Ri­car­do La Volpe. Il n’a pas en­core va­li­dé son BEPF, mais c’est tout comme. Les joueurs? Pas son af­faire, la vé­ri­té d’un match, ce sont les choix de l’en­traî­neur, sa “phi­lo­so­phie” (parce qu’il faut une “phi­lo­so­phie”) et ses ajus­te­ments tac­tiques. Et au­tant dire tout de suite qu’Unai Eme­ry a mer­dé l’autre soir en sor­tant Ca­va­ni pour Meu­nier et en dé­ca­lant Alves en mi­lieu. Cette dé­faite est la sienne, celle de son coa­ching. La preuve, les deux buts du Real viennent de ce flan droit re­ma­nié. Le Basque a donc été condam­né en pre­mier ap­pel par 65 mil­lions de tac­ti­ciens (mer­ci la na­ta­li­té fran­çaise, cham­pionne d’Eu­rope). Pour sa dé­fense, l’ac­cu­sé pour­rait plai­der la do­mi­na­tion de son PSG dans les mi­nutes qui suivent le chan­ge­ment, le ge­nou de co­cu de Cris­tia­no, le dé­pas­se­ment de fonc­tion de Mar­ce­lo, les choix for­cés de Ney­mar ou juste la force de l’ha­bi­tude de l’ad­ver­saire. Non, le plus simple se­rait qu’il rap­pelle que le foot­ball est un sport très simple où par­fois le meilleur gagne à la fin, mais pas tou­jours, qu’une fois le coup d’en­voi don­né, le sort d’un match ap­par­tient en­core aux joueurs. Il pour­rait. Comme il pour­rait oser un 3-5-2 pour le match re­tour au Parc. Après tout, c’est bien lui qui a pris la peine de va­li­der son di­plôme d’en­traî­neur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.