“L’éga­li­té des chances est une idée cen­trale chez Macron”

Spe­ran­ta Du­mi­tru, maître de confé­rences en droit à l’uni­ver­si­té Pa­ris-des­cartes

Society (France) - - RÉACTIONS - – HC

“L’éga­li­té des chances est une idée cen­trale chez Macron, qui fait écho au li­bé­ra­lisme éga­li­taire de John Rawls. Ce der­nier pen­sait qu’une so­cié­té juste ne doit pas lais­ser la ‘lo­te­rie na­tu­relle ou so­ciale’ dé­ter­mi­ner nos chances dans la vie. D’une cer­taine fa­çon, le fait que l’on soit né dans une fa­mille riche ou pauvre, homme ou femme, avec telle ori­gine so­ciale ou dans tel quar­tier, etc. est le ré­sul­tat d’un ha­sard. Ce­la au­rait pu être dif­fé­rent. Une so­cié­té juste doit donc cor­ri­ger en prio­ri­té ces in­éga­li­tés de nais­sance. Et l’éga­li­té des chances n’est pas seule­ment une ques­tion de jus­tice so­ciale, elle est aus­si im­por­tante pour l’ef­fi­ca­ci­té éco­no­mique –car de nom­breux ta­lents res­tent in­em­ployés lorsque les re­cru­te­ments se font en fonc­tion de l’ori­gine, du sexe, du lieu de ré­si­dence, etc. L’ob­jec­tif d’em­ma­nuel Macron de lut­ter contre les rentes, les cor­po­ra­tismes, les dis­cri­mi­na­tions à l’em­bauche est co­hé­rent avec cette idée. Sa vo­lon­té d’agir dès le plus jeune âge, de four­nir plus de pro­fes­seurs à ceux qui en ont moins, dans les ZEP, va dans le même sens: créer des chances égales quelle que soit la fa­mille au sein de la­quelle on est né.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.