Tur­fu. Vanessa Burg­graf va mal tour­ner.

Society (France) - - SOMMAIRE - CHAMOUX, GOU­VER­NEUR, CHOUBI.

EN 2016-2017

Un CV long comme un ban­deau dé­rou­lant, un style fron­tal et pé­remp­toire, l’al­sa­cienne est na­tu­rel­le­ment choi­sie pour suc­cé­der à Léa Sa­la­mé sur le pla­teau D’ONPC. Un an de po­lé­miques plus tard, le bi­lan est lourd. Pa­ro­diée par Pou­tou, ac­cu­sée par Na­jat Val­laud-bel­ka­cem de re­layer des fake news, at­ta­quée par NKM et osant crâ­ne­ment l’amal­game entre au­tistes et cons, Vanessa agace, mais fait front. Alors, com­ment ce­la va-t-il fi­nir?

EN 2018

Ve­nu pré­sen­ter Roi et Rennes, sa dé­cons­truc­tion trash du mythe du Père Noël, Fran­çois Ozon est as­sailli de ques­tions étranges par Vanessa (“Mon­sieur Noël a-t-il eu son mot à dire sur le scé­na­rio?” “Pour­quoi avoir re­fu­sé de le ren­con­trer?”). Osant une ti­mide re­mise en cause de l’exis­tence de l’homme en rouge, Ozon dé­clenche la colère de la chro­ni­queuse: “Et le Noël de l’école de ma fille, c’est du fake peut-être?”

EN 2031

Nou­velle po­lé­mique pour Vanessa, ac­cu­sée du rapt de 99 chiots ta­che­tés noir et blanc dans le but sup­po­sé de réa­li­ser un man­teau avec leur four­rure. Une sombre his­toire qui au­rait pu tour­ner au drame sans le sau­ve­tage in ex­tre­mis de Pon­go et Per­di­ta, les pa­rents des boules de poils, en­trés par ef­frac­tion chez la jour­na­liste. Scan­da­li­sé, Ay­me­ric Ca­ron pro­pose de ré­ta­blir la peine de mort.

EN 2039

In­dé­bou­lon­nable avec son émis­sion Je le dis comme je le pense, l’al­sa­cienne agace dé­sor­mais jus­qu’aux plus hautes sphères. Fin stra­tège, le pré­sident Wau­quiez tente un coup de po­ker: dé­cla­rer la guerre à l’al­le­magne. Qui tombe dans le piège et en­va­hit une Al­sace bien trop mal dé­fen­due. Ac­cu­lée, la France ac­cepte, la mort dans l’âme, de ré­tro­cé­der la ré­gion Grand Est. Ac­com­pa­gnée de tous ses ha­bi­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.