Ap­prendre l’anglais…

Society (France) - - APPRENDRE L’ANGLAIS… - …avec Sha­dy Bitch

VO­CA­BU­LAIRE UTILE Wall. “Mur”. Un mot à la mode, utile pour suivre une ac­tua­li­té américaine ré­gu­liè­re­ment ponc­tuée de phrases comme “Look at my big wall, Dick” –“Re­garde mon gros mur, Ri­chard”. À ne sur­tout pas confondre avec hole, qui se pro­nonce un peu pa­reil mais si­gni­fie, lui, “trou”.

Pipe. En deux briques: faux ami! Eh oui, Pé­pi­ta, en­core un! Car pipe ne si­gni­fie pas “pipe” mais “tuyau” et I would dig a good pipe dar­ling –phrase fré­quente chez les couples de tur­fistes– se tra­duit par: “J’ai­me­rais bien un bon tuyau, ché­rie.” Ha­ha­ha­ha­ha­ha. “Aha­ha­ha­ha­hah”, tout bê­te­ment! Car quoi qu’on en dise, l’anglais peut rire –même s’il a une fâ­cheuse ten­dance à le faire du mau­vais cô­té de la chaus­sée. AVEZ-VOUS BIEN COM­PRIS?

a) Vous au­rez pro­ba­ble­ment re­mar­qué l’ab­sence de Sha­dy Bitch dans la say­nète ci-contre. La der­nière fois que nous l’avons vu, notre ami se pré­las­sait en short sur un ca­na­pé, à deux pas d’un ours mauve ra­di­ca­li­sé. S’il est en­core trop tôt pour pri­vi­lé­gier une piste à ce stade de l’en­quête, nous ne ca­chons pas notre in­quié­tude. Tous les té­moi­gnages sont les bien­ve­nus.

b) L’ou­bli du da­tif à la fin d’une pro­po­si­tion re­la­tive (ou après une conjonc­tion de co­or­di­na­tion, à condi­tion que le COD soit pla­cé après le verbe), c’est LA faute ty­pique du dé­bu­tant en hé­breu. Plus de 3 000 ans après sa pre­mière oc­cur­rence, elle amuse tou­jours au­tant pe­tits et grands!

c) Le des­si­na­teur dé­nonce ici avec cou­rage et force do­cu­men­ta­tion le com­plot in­ter­na­tio­nal sur le­quel les

mer­dias ferment les yeux de­puis main­te­nant trop long­temps: oui, Is­raël a par­tie liée avec les

Men in Black. Si­non, com­ment ex­pli­quer l’exis­tence des épi­sodes 2 et 3? Ré­veillez-vous les mou­tons, al­lez sur les bons sites.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.