Quel(s) rap­port(s)?

Society (France) - - COUVERTURE -

Le rap­port pu­blié par The In­ter­cept le 3 juin est le ré­sul­tat d’une en­quête me­née par la NSA sur l’in­gé­rence russe pen­dant la der­nière cam­pagne pré­si­den­tielle. Se­lon cette in­ves­ti­ga­tion, da­tée du 5 mai 2017, des ha­ckers, man­da­tés par une agence gou­ver­ne­men­tale russe, ont ten­té de pi­ra­ter pen­dant plu­sieurs mois un fa­bri­cant amé­ri­cain de lo­gi­ciel élec­to­ral. Le rap­port de cinq pages se li­mite à dé­crire ces ten­ta­tives de fa­çon très fac­tuelle, sans ti­rer de conclu­sion quant à leur ef­fi­ca­ci­té: à au­cun mo­ment il ne pré­cise si elles ont abou­ti et quel im­pact concret elles ont eu sur le scru­tin. Mais dans le contexte ac­tuel, sa pu­bli­ca­tion a fait l’ef­fet d’une bombe: c’est la pre­mière fois que des res­pon­sables amé­ri­cains ac­cusent di­rec­te­ment Mos­cou d’in­gé­rence. Se­lon eux, c’est l’ar­mée russe, et plus pré­ci­sé­ment la di­rec­tion gé­né­rale du ren­sei­gne­ment, qui est der­rière cette opé­ra­tion de pi­ra­tage. En jan­vier, les agences amé­ri­caines avaient dé­jà for­mu­lé des ac­cu­sa­tions contre Mos­cou, sans ap­por­ter de preuves ou de pré­ci­sions. Ce rap­port est le pre­mier élé­ment tan­gible ve­nant ap­puyer leur ré­qui­si­toire. Et sa pu­bli­ca­tion in­ter­vient en pleine po­lé­mique sur les liens entre Trump, plu­sieurs de ses proche, et la Rus­sie de Vla­di­mir Pou­tine, qui avait pour­tant nié, quelques jours au­pa­ra­vant, toute im­mix­tion de son pays dans la cam­pagne amé­ri­caine: “La Rus­sie ne s’en est ja­mais oc­cu­pé, avait-il dé­cla­ré dans un grand en­tre­tien au Fi­ga­ro. Nous n’en n’avons pas be­soin. Au­cun in­té­rêt.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.