“La musique est tou­jours à l’image de la drogue de l’époque”

Alors que le Wu-tang Clan sor­tait en oc­tobre der­nier The Saga Con­ti­nues, un al­bum qui res­semble plus à une com­pi­la­tion qu’à un vé­ri­table pro­jet, RZA, son lea­der em­blé­ma­tique, prend la pa­role pour as­su­rer que le groupe de Sta­ten Is­land at­tend en­core de voi

Society (France) - - FLOW - – MA­THIAS EDWARDS

Le Wu-tang a dé­sor­mais 25 ans. Que pen­sez­vous de la scène hip-hop ac­tuelle? Le hip-hop est une chose ma­gni­fique. Il a gran­di, jus­qu’à de­ve­nir le style mu­si­cal le plus im­por­tant du mo­ment. Et j’en suis tel­le­ment heu­reux! Je me suis mis au hip-hop juste quelques an­nées après ses dé­buts, à New York. À l’époque, seules quelques cen­taines de per­sonnes sa­vaient qu’il exis­tait ; au­jourd’hui, il en touche des mil­liards. Et je suis fier de faire par­tie des gens qui ont contri­bué à ce­la.

Que dit le rap ac­tuel de notre so­cié­té? Il ré­vèle la grande va­rié­té de notre jeu­nesse. Par exemple, quand le Wu-tang était au top, tout le monde por­tait des braids (des tresses pla­quées au crâne, ndlr). Au­jourd’hui, on voit de tout. Des braids, des dreads, des iro­quois… On voit aus­si des gars en jean slim ou car­ré­ment avec un style de ro­cker, mais tou­jours avec une ins­pi­ra­tion hip-hop. L’autre chose que re­flète le rap d’au­jourd’hui, c’est l’ac­ti­vi­té sexuelle in­ten­sive des jeunes. La plu­part des ar­tistes ex­priment ce­la. On vit un genre de nou­velle ré­vo­lu­tion sexuelle, grâce aux nou­velles drogues. Tout le monde prend de la MDMA, et ce­la pousse à ne par­ler que de sexe. À l’époque de Ja­nis Jo­plin, quand la mode était à l’hé­roïne, ce­la se res­sen­tait dans la musique, avec ces gui­tares pla­nantes. Dans les an­nées 80, avec la co­caïne, on a eu de la musique très up-tem­po, comme la dis­co. En­suite, la weed a pris le des­sus, et on a eu droit à Cy­press Hill, Me­thod Man, Snoop Dogg. La musique est tou­jours à l’image de la drogue de l’époque.

Vous écou­tez Mi­gos, Young Thug et tous les autres rap­peurs du mo­ment? Ouais. J’adore Mi­gos et Gucci Mane. Ko­dak Black, éga­le­ment. Tout comme Drake et Ken­drick La­mar. Mais mon pré­fé­ré, je pense que c’est J. Cole. Il y a Rae Srem­murd aus­si, j’adore leurs re­frains. Mon fils est un grand fan de Lil Uzi Vert et Fu­ture, il me per­met de res­ter connec­té. Même si, pour moi, le Wu-tang est tou­jours le meilleur groupe de rap de tous les temps. Per­sonne ne nous a dé­pas­sés. Peut-être que ce­la ar­ri­ve­ra l’an­née pro­chaine, ou dans cinq ans, mais pour l’ins­tant, ce n’est pas le cas. Ro­cky Mar­cia­no a été le meilleur boxeur de l’his­toire, jus­qu’à ce que Floyd May­wea­ther le sur­passe. Mais ce­la a pris au moins 40 ans. Nous, on at­tend tou­jours.

Ques­tion ri­tuelle: que pen­sez-vous de Do­nald Trump, qui va bien­tôt ache­ver sa pre­mière an­née de pré­si­dence? Bah, c’est le pré­sident de mon pays. Je ne suis pas d’ac­cord avec tout ce qu’il fait, avec cer­taines de ses dé­ci­sions qui af­fectent une par­tie de la po­pu­la­tion, mais en tant que ci­toyen amé­ri­cain, je me dois de le res­pec­ter.

Vous avez vo­té lors de la dernière élec­tion? Non. Mais tout le reste de ma fa­mille a vo­té pour Hilla­ry Clin­ton.

Votre quo­ti­dien a-t-il chan­gé de­puis l’élec­tion de Do­nald Trump? Non. La seule chose qui im­pacte ma vie, c’est mon tra­vail. Et si je re­garde ma com­mu­nau­té, celle avec qui j’ai gran­di à Browns­ville, Brook­lyn ou Park Hill, Sta­ten Is­land, il n’y a ja­mais eu au­cune amé­lio­ra­tion, peu im­porte qui était au pou­voir. J’ai la chance de vivre de­puis as­sez long­temps pour avoir connu Jim­my Car­ter, Ro­nald Rea­gan, George Bush, Bill Clin­ton, un autre Bush, le ma­gni­fique Ba­rack Oba­ma et Do­nald Trump. Au­cun d’entre eux n’a chan­gé les condi­tions de vie à Browns­ville. C’est tou­jours la même merde. Nous n’avons ja­mais re­çu au­cune aide d’au­cun po­li­ti­cien. Nous ne pou­vons comp­ter que sur nous-mêmes.

“J’ai connu Jim­my Car­ter, Ro­nald Rea­gan, George Bush, Bill Clin­ton, un autre Bush, le ma­gni­fique Ba­rack Oba­ma et Do­nald Trump. Au­cun d’entre eux n’a chan­gé nos condi­tions de vie”

Écou­ter: Wu-tang Clan – The Saga Con­ti­nues (eone)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.