100 bonnes rai­sons d’être ani­ma­teur(rice) té­lé

Car, bien sûr, per­sonne ne fait ça pour l’argent.

Society (France) - - SOMMAIRE -

•1• Parce qu’on est dé­jà al­lé(e) faire des ra­dios, ça doit pas être beau­coup plus dur. •2• Parce que le bou­lot de “Mi­chael Kea­ton” est dé­jà pris par Mi­chael Kea­ton. •3• Pour pou­voir re­gar­der nos pho­tos de va­cances dans Voi­ci. •4• Parce que dire une consonne quand un(e) can­di­dat(e) dit “consonne” et une voyelle quand un(e) autre dit “voyelle”, ça nous semble jouable. •5• Parce que ça fait une belle cou­ver­ture pour notre ac­ti­vi­té de se­rial killer. •6• Pour se faire constam­ment tu­toyer par des cons. •7• Pour lire des tweets et ap­pe­ler ça une re­vue de presse. •8• Parce que les gens nous zappent plus sou­vent que la moyenne. •9• Pour faire le point avec notre équipe de dé­cryp­teurs. •10• Parce qu’on n’est pas blanc bleu, mais on se dit qu’élise Lu­cet n’ira pas s’at­ta­quer à un(e) col­lègue. •11• Parce qu’on n’est pas au cou­rant que Le Ba­ron a fer­mé. •12• Pour pou­voir dire “mer­ci de votre fi­dé­li­té” un jour. •13• Parce qu’on est franc-ma­çon(ne), Il­lu­mi­na­ti et rep­ti­lien(ne), mais qu’on n’y connaît rien à la po­li­tique. •14• Parce que ça reste le moyen le plus simple d’or­ga­ni­ser un duel avec Sté­phane Guillon. •15• Parce que avec cet Alz­hei­mer qui com­mence, la pers­pec­tive d’une oreillette gra­tos n’est pas né­gli­geable. •16• Parce qu’on n’est pas du genre à lais­ser pas­ser les soldes chez De Fur­sac. •17• Pour prendre des nou­velles de Gé­rard Dar­mon. •18• Parce qu’on donne dé­jà sou­vent ren­dez-vous après le pub. •19• Parce qu’on a pas mal de sou­cis, mais l’hy­giène buc­co-den­taire n’en fait clai­re­ment pas par­tie. •20• Parce qu’on rit à nos propres blagues. •21• Parce qu’on est sur Twit­ter. •22• Pour cou­per la pa­role de Sté­phane De Groodt. •23• Parce que c’est notre choix. •24• Pour se ta­per la fiche dans les mains. •25• Parce qu’on a tel­le­ment fait de ka­rao­kés, que c’est pas un promp­teur qui va nous im­pres­sion­ner. •26• Parce que si Cy­ril Ha­nou­na et Pas­cal Praud peuvent le faire, fran­che­ment... •27• Parce qu’on a un très beau vi­sage, en toute ob­jec­ti­vi­té. •28• Pour que nos pa­rents nous voient toutes les se­maines. •29• Parce qu’on est Di­fool, ça fait 50 ans qu’on est ani­ma­teur ra­dio, il est temps de pas­ser à autre chose. •30• Parce qu’on est de re­li­gion ca­tho­dique. •31• Parce qu’il reste en­core un peu de temps de cer­veau dis­po­nible à nos contem­po­rains. •32• Parce qu’on a pé­té les plombs. •33• Parce que c’est le bon mo­ment. •34• Parce qu’on maî­trise le coup franc et que la lu­carne, ça nous connaît. •35• Parce qu’on n’a au­cun dé­faut d’élo­lo-cu-cu-tion-tion. •36• Parce qu’on a tou­jours rê­vé d’avoir une loge. •37• Parce que dans la fa­mille Fou­cault, on ne connaît que Jean-pierre. •38• Parce que dans la fa­mille Cour­bet, on ne connaît que Ju­lien. •39• Parce qu’on est dans le bon tem­po, on ri­gole tout le temps. •40• Parce qu’on sait bien que dru­cker n’est pas un verbe. •41• Parce qu’on pré­fère cre­ver l’écran plu­tôt que la dalle. •42 Parce qu’on a en­vie de jon­gler avec le mi­cro comme Phi­lippe Ri­so­li. •43• Parce qu’on a en­vie d’être l’ami(e) des stars comme Laurent Boyer. •44• Parce qu’on a en­vie d’oser peindre le car­re­lage comme Va­lé­rie Da­mi­dot. •45• Parce qu’on veut le même bron­zage que Ber­nard Mon­tiel. •46• Parce qu’on n’a pas un phy­sique de ra­dio. •47• Parce que De­nis Bro­gniart, il voit du pays, quand même. •48• Parce que notre nombre de fol­lo­wers ne dé­colle pas. •49• Parce qu’on est un(e) en­fant de la té­lé. •50• Parce qu’on cherche un bon dea­ler. •51• Parce que ani­ma­teur(rice) en su­per­mar­ché, ça gagne moins. •52• Pour re­lan­cer notre car­rière d’ac­teur(rice) de sé­rie fran­çaise. •53• Parce qu’on a ra­té cet en­tre­tien d’em­bauche pour faire ven­deur(se) de voi­tures. •54• Parce que avec la gueule qu’on a, un peu de ma­quillage, ça se­rait pas du luxe. •55• Pour que les té­lé­spec­ta­teurs ar­rêtent de ne pas tou­cher à leur poste. •56• Parce qu’on est un homme blanc de 45-50 ans. •57• Pour être in­vi­té(e) au Parc des Princes. •58• Parce qu’on est dé­jà rin­gard(e). •59• Parce qu’il faut bien faire quelque chose en at­ten­dant la mort. •60• Parce que nous aus­si, on a en­vie de sa­voir si l’hyp­nose marche vrai­ment. •61• Parce qu’on a ache­té un chien et un ca­na­pé rouge. •62• Parce qu’on n’est pas bien, là, ca­lé(e) entre deux pubs? •63• Parce qu’on a mo­dé­ré­ment en­vie de tra­vailler. •64• Parce qu’on aime “les gens”. •65• Pour faire comme pa­pa(ma­man). •66• Parce qu’on aime les cos­tumes sans cra­vate. •67• Parce que, oh at­ten­tion à la marche!•68• Parce que ça laisse le temps d’écrire des chan­sons d’amour pour Her­bert Leo­nard. •69• Parce qu’on rend dé­jà hy­per­bien sur les écrans de vi­déo­sur­veillance. •70• Parce que Mi­chel Dru­cker va bien fi­nir par lais­ser sa place. •71• Pour faire la couv’ de Té­lé Loi­sirs avec notre chien. •72• Parce que la té­lé, c’est une grande fa­mille. •73• Parce qu’on est Xa­vier Du­pont de Li­gon­nès, quelle meilleure planque que l’ac­cess prime time de 6ter?•74• Pour avoir sa ma­rion­nette aux Gui­gnols. •75• Parce qu’on est ob­sé­quieux(se). •76• Pour faire le dé­compte du Nou­vel An vers la mi-dé­cembre. •77• Parce qu’on aime que les gens nous disent que c’est leur der­nier mot. •78• Parce qu’on n’a pas les épaules pour mon­ter une start-up. •79• Parce qu’on est Na­gui le jour, Na­gui la nuit. •80• Pour qu’on nous mette des nouilles dans le slip. •81• Parce que faire le tour du pâ­té de mai­sons en cam­ping-car, ça va bien deux mi­nutes. •82• Parce qu’on n’a que du noir dans cette garde-robe. •83• Parce que 17: c’est le nombre de rai­sons qu’il vous reste à lire sur cette page. •84• Parce qu’on a ce mau­dit tic avec les ser­viettes de table... •85• Parce que Thier­ry Bec­ca­ro, Georges Bel­ler, Tex, Pa­trice Laf­font... Est-ce un ha­sard si tous nos co­mé­diens de théâtre pré­fé­rés sont pas­sés par la case du mi­di sur la 2?•86• Parce qu’on n’est pas en­core au cou­rant, pour In­ter­net. •87• Parce qu’on n’est pas mau­vais(e) au jeu qui consiste à dire: “Il nous re­vient au­jourd’hui avec un al­bum au­then­tique et épu­ré, mer­ci d’ac­cueillir Ga­rou”, sans cli­gner des yeux. •88• Parce qu’on est à l’aise en toutes cir­cons­tances sauf quand on se fait cho­per en bu­vant de l’eau mi­né­rale à la bou­teille. •89• Parce qu’il n’y a pas de sot mé­tier. •90• Parce que cette weed n’est pas as­sez forte. •91• Parce qu’on aime être ser­vi(e) sur un pla­teau. •92• Parce qu’on a un ca­na­pé blanc, un chat, et le nu­mé­ro d’anne Rou­ma­noff. •93• Parce qu’on aime bien par­ler d’amour en bottes pleines de boue. •94• Parce qu’on n’a pas la té­lé. •95• Parce qu’on n’est pas ri­di­cule à cô­té d’un hé­li­co­ptère. •96• Parce que cet ex­cé­dent de bron­zage est ex­trê­me­ment han­di­ca­pant dans la vie de tous les jours. •97• Parce qu’on sa­vait bien qu’elles nous ser­vi­raient un jour, ces pe­tites fiches Bris­tol. •98• Parce qu’on est tout(e) pe­tit(e), en fait. •99• Parce que avec tout ce qu’on boit, une pe­tite tra­ver­sée du dé­sert ne nous fait pas peur. •100• Pour que des gens qui ne nous in­té­ressent pas s’in­té­ressent à l’en­droit où on part en va­cances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.