Mar­cel­lo Fonte

Rencontre avec l’acteur ita­lien que per­sonne ne connais­sait, mais qui a ra­flé le prix d’in­ter­pré­ta­tion mas­cu­line à Cannes.

Society (France) - - SOMMAIRE -

Dans le quar­tier de San Lo­ren­zo, à Rome, le Nuo­vo Ci­ne­ma Pa­laz­zo est si­len­cieux. Cet an­cien ci­né­ma re­con­ver­ti en centre so­cio­cul­tu­rel au­to­gé­ré abrite ha­bi­tuel­le­ment ex­po­si­tions, DJ sets, per­for­mances théâ­trales et autres pro­jec­tions de films. Mais ce soir-là, rien. Où est donc pas­sé Gen­na­ro, le barman au sou­rire fa­cile? Et Fran­ces­co, le gardien his­to­rique du lieu? Mar­cel­lo Fonte, qui vient de s’ex­traire de sa Fiat 600, ne com­prend pas. Mais à peine fran­chit-il les portes de l’épais bâ­ti­ment qu’il tombe sur un long ta­pis rouge et une ban­de­role ex­pli­cite “Bra­vo Mar­cel­li­no” (son sur­nom ici, où il est un ha­bi­tué). Bien­tôt, des di­zaines de per­sonnes dé­barquent pour le fé­li­ci­ter, lui tendre une bière, l’em­bras­ser. “Ils se ca­chaient pour me faire une sur­prise, ra­conte-t-il, quelques se­maines plus tard. Cer­tains s’étaient même glis­sés dans les conduits d’aé­ra­tion pour s’as­su­rer que je ne les voie pas.” Tout le monde est là. Pi­na, la vieille voi­sine ; Be­ne­det­ta, une amie de longue date ; et tant d’autres co­pains. Im­pos­sible pour Mar­cel­lo de re­joindre ce qui lui sert de pe­tite chambre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.