VOTRE EN­FANT FAIT UNE RE­MARQUE DÉSOBLIGEANTE TRÈS FORT DE­VANT TOUT LE MONDE

Society (France) - - SOCIAL NETWORK -

6 DÉ­TAIL DE LA SI­TUA­TION: “Pa­paaa, ma­maaan, pour­quoi la dame eh ben elle a une tête de la­piiin?” La po­lice scien­ti­fique peut res­ter chez elle, vous avez dé­jà les ré­sul­tats. Si ce qui vient de sor­tir de la bouche de cet en­fant est la vé­ri­té, la so­lu­tion aqueuse ac­tuel­le­ment re­je­tée par l’en­semble de vos pores a pour nom en­vie de mou­rir –à ne pas confondre avec l’em­bar­ras ou la gêne, qui s’ap­pliquent à des si­tua­tions concer­nant des per­sonnes que vous n’avez pas fa­bri­quées. In­vi­tée de luxe ne sor­tant que pour les grandes oc­ca­sions, l’en­vie de mou­rir s’est au­jourd’hui glis­sée au comp­toir de cette phar­ma­cie où vous ac­cueillent Syl­vie et son bec de lièvre. Tout est al­lé très vite: d’abord le ding! dong! de la porte, puis Syl­vie qui sou­rit, Syl­vie qui re­garde une or­don­nance, votre en­fant qui re­garde Syl­vie, Syl­vie qui ne sou­rit plus. Et au mi­lieu, l’ob­ses­sion de trans­pa­rence d’une or­dure de 7 ans aper­ce­vant sa pre­mière fente la­biale.

6 LA PHRASE À ÉVI­TER: “Tu t’ex­cuses!” Ce qui vient de se pas­ser ne vous a pas suf­fi? Vous ai­mez le son des dents qui grincent, c’est ça? Épar­gnez donc une nou­velle hu­mi­lia­tion à cette pauvre Syl­vie dans le cas où votre hé­ri­tier(e) re­chi­gne­rait à s’exé­cu­ter dans la mi­nute –ce qui, entre nous, semble pro­bable. (Bon à sa­voir: notez que l’on ne peut pas s’ex­cu­ser soi­même. En plus d’être mal avi­sée, cette in­jonc­tion est donc syn­taxi­que­ment in­cor­recte). 6 LA MÉ­THODE: ne ré­agis­sez pas. Après quelques se­condes de si­lence, ré­cu­pé­rez vos an­ti-in­flam­ma­toires et mo­bi­li­sez cal­me­ment vos ru­di­ments de langue des signes pour dire “mer­ci”. Il suf­fit pour ce­la de tou­cher votre men­ton du bout des doigts et de tendre cette même main vers votre in­ter­lo­cu­trice. 6 L’AL­LIÉ PO­TEN­TIEL: Pas­cal Soe­tens. Toute une oeuvre à votre ser­vice.

6 LA PRO­CHAINE FOIS, PEN­SEZ-Y: le pré­ser­va­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.