RE­TOUR AUX SOURCES

ÉRIC SARLIEVE « JE VEUX DÉ­VE­LOP­PER UNE CUL­TURE DE TRA­VAIL »

Sports Auvergne - - HCCA -

Comment s’est fait votre re­tour au HCCA ?

Un peu bi­zar­re­ment en fait. Je tra­vaillais pour la Fé­dé­ra­tion fran­çaise et la Ligue Rhône-alpes, et j’in­ter­ve­nais avec les San­gliers au­tour de la structuration du club. Le dé­part de Du­san (Brin­cko) a fi­na­le­ment pré­ci­pi­té les choses.

Avez-vous été sur­pris par cette offre ?

Oui. Mon am­bi­tion était de re­prendre une équipe se­nior en France mais peu­têtre pas aus­si ra­pi­de­ment. Je de­vais al­ler à Gap pour m’oc­cu­per des U17 et des U20 Élite. Mais voi­là, tout est al­lé vite, même si je sa­vais où je met­tais les pieds en ayant bien conscience qu’il fal­lait re­bâ­tir une équipe. En tout cas, il s’agit d’un beau chal­lenge. Je n’ignore pas que je me mets en dan­ger. Mais je reste per­sua­dé qu’il y a la place pour du hockey de haut ni­veau à Cler­montFer­rand. Cultu­rel­le­ment, c’est an­cré, mal­gré les sou­bre­sauts ob­ser­vés ces der­nières an­nées. Le HCCA est un bon club for­ma­teur et le pu­blic est là.

Quel est votre rôle exact au sein du club ?

Mes deux mis­sions prin­ci­pales sont de prendre en charge l’équipe 1 et l’équipe U20. Bien évi­dem­ment, l’équipe se­nior 1 va ac­ca­pa­rer beau­coup de mon temps.

Alors que la moi­tié de l’équipe a été re­nou­ve­lée, êtes-vous sa­tis­fait du re­cru­te­ment ?

Il a fal­lu faire vite. L’idée était dé­jà de rem­pla­cer nu­mé­ri­que­ment ceux qui par­taient ou ar­rê­taient. C’est ce que l’on a fait. Nous avons ci­blé des pro­fils de joueurs, à sa­voir des Fran­çais qui cher­chaient du temps de jeu. Je veux des types qui ne lâchent rien, avec beau­coup d’éner­gie et qui veulent prou­ver qu’ils sont ca­pables d’évo­luer à ce ni­veau. Je pense que nous y sommes ar­ri­vés avec les Fran­çais. Ils sortent tous de clubs de Ma­gnus ou de D1. Ils ont la connais­sance du haut ni­veau, l’exi­gence, ils savent comment s’en­traî­ner mais ils leur manquent ce temps de jeu. C’est le cas par exemple de Ro­main Por­tier et Jor­dan Mu­gnier. Ils ont tout juste 20 ans, je crois en leurs qua­li­tés. Quant aux étran­gers, les deux Ca­na­diens sont aus­si jeunes. Ils sont rom­pus à la concur­rence et à l’en­chaî­ne­ment des matches dif­fi­ciles. Le dé­fen­seur Slo­vène Igor Cve­tek à lui beau­coup d’ex­pé­rience. En­fin, on ne pré­sente pas Mar­tin Kul­ha, un joueur ex­tra­or­di­naire. Ces deux-là amè­ne­ront de la sé­ré­ni­té, tout comme Lio­nel Simon qui re­vient à Clermont à 36 ans.

Quels sont les ob­jec­tifs spor­tifs pour cette nou­velle sai­son ?

Dé­jà, je pense qu’il y a une marche im­por­tante entre la D1 et la D2. Après, c’est for­cé­ment le main­tien vu notre bud­get et notre sta­tut de pro­mu. Mon pre­mier chan­tier, au-de­là des ré­sul­tats, c’est de dé­ve­lop­per une cul­ture de tra­vail. Cel­le­ci nous fe­ra fran­chir des pa­liers dans le fu­tur. C’est pour ce­la que nous avons choi­si des jeunes. On va pou­voir tra­vailler sur du moyen terme avec eux. Il va sans dire que cette sai­son va être char­nière pour nous. Nous de­vons la pas­ser sans en­combre.

Quels vont être les clubs à sur­veiller cette an­née ?

Il y a An­glet, qui joue le haut ta­bleau de­puis trois ou quatre ans. Brian­çon des­cend de Ma­gnus mais ils ont fait un re­cru­te­ment d’élite afin de re­mon­ter au plus vite. Il y au­ra aus­si Brest, Mul­house, Caen. En fait, nous avons presque deux championnats dans cette di­vi­sion 1. On ai­me­rait bien fi­nir dans le haut de ta­bleau de la deuxième par­tie du cham­pion­nat.

Le Cler­mon­tois, an­cien joueur de l’équipe 1 entre 1989 et 1999, a en­dos­sé le cos­tume d’en­traî­neur à l’in­ter­sai­son. Après ce re­tour à la mai­son plu­tôt in­at­ten­du pour lui, Éric Sarlieve en­tend bien re­le­ver le chal­lenge mo­ti­vant qui s’ouvre.

HCCA a fait ap­pel à l’ex-cler­mon­tois Eric Sarlieve. « Nous avons étu­dié aus­si d’autres can­di­da­tures mais le pro­fil d’eric s’est très vite im­po­sé », confirme Thierry Grossetête, alors que les deux hommes ont long­temps joué en­semble par le pas­sé. Tous deux se sont at­te­lés à re­bâ­tir une équipe. Si pos­sible compétitive. For­mée de joueurs du cru, de jeunes élé­ments fran­çais pro­met­teurs et de quatre pro­fes­sion­nels étran­gers, la for­ma­tion de­vrait pou­voir dé­fendre ses chances dans ce qui consti­tue in­évi­ta­ble­ment une sai­son d’ap­pren­tis­sage. Si Dy­lan Célestin a été confir­mé au poste de gar­dien n°1, la grande ex­pé­rience de Mar­tin Kul­ha, qui a fi­na­le­ment rempilé, et celle d’igor Cve­tek, en pro­ve­nance de Brian­çon, de­vrait per­mettre un bon en­ca­dre­ment des jeunes. DU HOCKEY SPEC­TACLE À CLERMONT Alors qu’il s’agi­ra de se main­te­nir avant tout, Eric Sarlieve ne cache pas qu’il sou­haite mettre en place une vraie « cul­ture de tra­vail » au HCCA. « C’est pour ce­la que nous avons choi­si des jeunes. On va pou­voir tra­vailler sur du moyen terme avec eux », cadre l’en­traî­neur.

Com­mu­nau­té. Les joueurs d’éric Sarlieve re­ce­vront en­suite Cho­let (15/10), Neuilly-sur- Marne

Suite à la dé­mis­sion de Pierre Du­pas­quier, Thierry Grossetête est le nou­veau pré­sident du HCCA.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.