LA BOXE THAÏ

J’AI TES­TÉ... Pour cette tri­bu­la­tion, un peu d’ef­forts et de trans­pi­ra­tion… J’ai en­fi­lé une grosse paire de moufles et pro­fi­té des connais­sances d’une grande cham­pionne de boxe thaï, Ka­tia Se­mail.

Sports Auvergne - - Tribulations Sportives D’une Auvergnate - Texte Sté­pha­nie Mer­zet Pho­tos Ben­ja­min Che­rasse

Hop, hop, après un bel été à m’être ga­vée de Ma­gnums (double cho­co­lat) en cher­chant du Po­ké­mon, il était temps de re­pendre une vraie hy­giène de vie avec une ac­ti­vi­té phy­sique digne de ce nom... (Tou­te­fois, mes in­nom­brables et im­menses bonds de joie à ma cap­ture de Pi­ka­chu ont bien dû faire fondre quelques ca­lo­ries en­gran­gées par la crème gla­cée. Pe­tite pa­ren­thèse dans ce texte pour bien faire com­prendre, que moi, j’ai Pi­ka­chu dans mon Po­ké­dex. Je ne suis que frime…). Bref, di­rec­tion Orcet et sa belle salle Jean Mou­lin. Là­bas, je re­trouve Ka­tia Se­mail, la cham­pionne du monde 2015 IFMA de boxe thaï. Rien que ça. Comme chaque mar­di soir, elle donne un cours ex­clu­si­ve­ment ré­ser­vé aux filles pour amé­lio­rer leur condi­tion phy­sique en s’ins­pi­rant de la dis­ci­pline qu’elle maî­trise mieux que per­sonne. Au pro­gramme : coups de pieds, coups de poings, souf­france et trans­pi­ra­tion… Nous com­men­çons par un échauf­fe­ment qui an­nonce dé­jà la cou­leur de la sauce à la­quelle nous al­lons être man­gées. Course en fractionné, marche ar­rière et marche en ca­nard (in­utile de vous pré­ci­ser alors quelle chan­son a pu tra­ver­ser mon es­prit… Al­lez, si : “c’est la danse des Ca­nards, qui en sor­tant de la marre…” Grâce à moi, vous al­lez avoir cet air dans la tête jus­qu’à la fin de la jour­née. Ne me re­mer­ciez pas, c’est ca­deau ! Une chose est sûre, nous sommes par­fai­te­ment échauf­fées et il n’y au­ra au­cun risque de bles­sure. Nous pou­vons en­ta­mer le plat de ré­sis­tance. Il se­ra as­sai­son­né avec l’équi­pe­ment sui­vant : pro­tège-ti­bias et gants de boxe. En ef­fet, Ka­tia nous pro­pose un exer­cice d’op­po­si­tion avec un en­chaî­ne­ment de pieds-poings. Me voi­ci face à mon ad­ver­saire avec mes “moufles” aus­si à l’aise qu’un pois­son rouge avec des pa­tins à rou­lettes et pré­sen­tant mes ex­cuses à chaque fois que je lui as­sène un coup. Si, si, je vous as­sure, Mo­ha­med Ali pré­sen­tait lui aus­si toujours “ses confuses” quand il met­tait une grosse châ­taigne à Joe Frai­sier… Heu­reu­se­ment, Ka­tia ar­rive à mon se­cours et m’ex­plique de la fa­çon la plus pé­da­go­gique qui soit comment bien prendre mes ap­puis, comment bien exé­cu­ter mes mou­ve­ments de jambes et de bras. Sa pa­tience est aus­si im­mense que la pas­sion qu’elle éprouve pour son sport de pré­di­lec­tion et son en­vie de la par­ta­ger saute alors aux yeux. Grâce à elle, je me sens très vite en confiance et ne doute pas de mes pro­grès à ve­nir. Les exer­cices se suivent, dé­fou­le­ment to­tal en frap­pant sur un sac et pe­tit cir­cuit trai­ning, his­toire de boire le ca­lice jus­qu’à la lie. La séance se ter­mi­ne­ra par une sé­rie d’éti­re­ments. Après une heure de “Gir­ly­muay” (nom de ce cours), je me sens tout sim­ple­ment bien. En­core plus heu­reuse que lorsque j’avais at­tra­pé ce fi­chu Pi­ka­chu… Mer­ci Ka­tia.

KA­TIA SE­MAIL

Grâce à ses dif­fé­rents di­plômes d’état, la cham­pionne Ka­tia Se­mail pro­pose plu­sieurs cours avec l’as­so­cia­tion de boxe thaï or­cé­toise le MT BAN au gym­nase Jean Mou­lin à Orcet : • le Gir­ly­muay chaque mar­di à 18 h 30 • le Muay­form chaque lun­di et jeu­di à 18 h 15 qui s’adresse à un pu­blic très large (per­sonnes ayant des pa­tho­lo­gies comme le dia­bète ou en si­tua­tion de han­di­cap). Ka­tia a les com­pé­tences né­ces­saires pour s’adap­ter aux ca­pa­ci­tés de cha­cun et des per­sonnes n’ayant au­cun sou­ci de san­té peuvent aus­si par­ti­ci­per à ce cours. Ta­rif : adhé­sion an­nuelle avec li­cence à 130 eu­ros par an.

Ka­tia pro­pose aus­si en son nom des séances en plein air dans l’ag­glo­mé­ra­tion cler­mon­toise se­lon les sai­sons (parc du Ce­rey à Riom, parc Bar­goin à Cha­ma­lières, plaine de jeux e la Mou­niaude à Châ­telGuyon et plan d’eau de Cour­non). Pour en sa­voir plus, ren­dez-vous sur sa page Fa­ce­book :

Ka­tia Se­mail KS Fight Coa­ching.

N’hé­si­tez pas à lui en­voyer un mes­sage !

Un équi­pe­ment de cham­pion est né­ces­saire !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.