ELLE HAIE LE PLAT

400 MÈTRES HAIE CLAIRE PRI­VAT

Sports Auvergne - - Dossier - Texte Sté­pha­nie Mer­zet Pho­tos Ch­ris­tian Stavel

Claire Pri­vat a vé­cu sû­re­ment l’une des plus belles sai­sons de sa car­rière de hurd­leuse. Au fil des mois prin­ta­niers, la Can­ta­lienne n’a ces­sé de pro­gres­ser et de battre son propre re­cord. Les vic­toires se sont en­chaî­nées (Mou­lins, Pé­ri­gueux, Al­bi…), de quoi mettre en confiance l’ath­lète en vue des cham­pion­nats de France à An­gers en juin der­nier. « Pour cette com­pé­ti­tion, j’avais en­vie d’al­ler plus loin et de mon­trer que j’avais ma place dans cette élite fran­çaise. J’étais d’au­tant plus mo­ti­vée que la semaine pré­cé­dente, j’avais ren­con­tré à l’oc­ca­sion “des Etoiles du Sport” à Ar­pa­jon de nom­breux grands cham­pions comme Ma­rie-jo­sé Pé­rec, Alain Ber­nard, Li­liam Thu­ram, Guillaume Gilles. Ils m’ont don­né de pré­cieux conseils », ra­conte avec un cer­tain en­thou­siasme la jeune femme. À An­gers, lors des sé­ries, Claire Pri­vat pul­vé­rise son re­cord per­son­nel avec un temps à 57”62 et bat du même coup ce­lui d’au­vergne. Une per­for­mance in­croyable of­frant de nou­velles pré­ten­tions à la com­pé­ti­trice pour la fi­nale du len­de­main. « Mon but était sim­ple­ment de par­ti­ci­per à cette der­nière ligne droite, mais mon temps des sé­ries et cette deuxième place der­rière Pha­ra Ana­char­sis, plu­sieurs fois cham­pionne de France et qua­li­fiée pour les JO de Rio, me per­met­taient de pré­tendre à un po­dium… Tou­te­fois, il n’est pas évident de chan­ger l’ob­jec­tif d’une sai­son du jour au len­de­main », pour­suit la hurd­leuse au­ver­gnate. Alors, Claire ten­ta le tout pour le tout. Elle fit son maxi­mum pour res­ter concen­trée et ré­cu­pé­rer au mieux, mais, sans doute, l’émo­tion a été trop forte. « Mal­heu­reu­se­ment, si la veille j’avais pro­ba­ble­ment réa­li­sé l’une de mes plus belles courses, ce ne fut pas le cas le jour de la fi­nale. Avec un temps à 60”56, je ter­mine à la sep­tième place. Mais je ne re­grette rien. C’était ma pre­mière fi­nale élite, j’au­rai plus d’ex­pé­rience lors de la pro­chaine sai­son. » Car dé­jà, la nou­velle re­cord­wo­man d’au­vergne a dans la tête 2017. Son am­bi­tion : ga­gner en vi­tesse, gé­rer les as­pects tech­niques, re­pro­duire sa course exé­cu­tée lors des sé­ries du cham­pion­nat de France 2016 et ac­cé­der au po­dium. Pour se faire, Claire de­vra conti­nuer de s’en­traî­ner dans des condi­tions un peu par­ti­cu­lières : « Je dois gé­rer seule et res­pec­ter des séances sur pa­pier concoc­tés par mes coaches Thier­ry Lau­ron et Ni­co­las de Saint-ré­my tout en gé­rant ma vie pro­fes­sion­nelle à temps plein.( N.DLR : L’au­rilla­coise, li­cen­ciée au RC vi­chy, est édu­ca­trice spor­tive à L’ADA­PEI et fait dé­cou­vrir le sport à des per­sonnes han­di­ca­pées.) » Ce­pen­dant, ce ne sont pas ces dif­fé­rents obs­tacles qui de­vraient la faire ra­len­tir, bien au contraire, elle a l’ha­bi­tude de les fran­chir à toute vi­tesse...

Cette jeune Can­ta­lienne n’aime pas vrai­ment les lignes droites et plates. Il lui faut des obs­tacles, un dé­fi lu­dique. Le 400 mètres haie est ain­si de­ve­nu sa dis­ci­pline de pré­di­lec­tion.

QUELQUES IN­FOS NÉE LE 07/05/1989 À AU­RILLAC CLUB : RC VI­CHY PAL­MA­RÈS : FI­NA­LISTE DU CHAM­PION­NAT DE FRANCE ELITE 2016 RE­CORD 400 M HAIES : 57’’62

Beau­coup plus uti­li­sé cette sai­son, Théo Na­nette en­grange un maxi­mum de confiance et d’ex­pé­rience.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.