SERMONS OVALES

Le ta­lon­neur in­ter­na­tio­nal n’a pas vrai­ment sa langue dans sa poche et ses ana­lyses valent tou­jours le dé­tour. Heu­reu­se­ment, ses qua­li­tés ne se li­mitent pas à cette fa­conde na­tu­relle qu’il lui est dif­fi­cile de ré­pri­mer de­vant les mi­cros.

Sports Auvergne - - Dossier - Texte Jean-paul Boi­thias Pho­tos Ar­chives La Mon­tagne

Tous les jour­na­listes vous le di­ront. Ben­ja­min Kayser est un bon client, un très bon client même. Une ques­tion et le ta­lon­neur vous fait le reste. In­tro­duc­tion, plan en deux ou trois par­ties, con­clu­sion… Avec les ren­vois tech­niques en in­dex ! Fermez le ban… Ce ta­lon­neur-là en im­pose. En salle de presse, ses ana­lyses à chaud des matches sont pré­cises et fines comme un scal­pel, dé­taillées comme une no­tice d’un lo­gi­ciel Mi­cro­soft. Quand un ré­dac­teur de la presse écrite a be­soin de rem­plir trois pages, c’est à lui qu’il fait ap­pel… Kayser au­rait fait un bon cu­ré. C’est cer­tain. Fort heu­reu­se­ment, il a choi­si le rug­by ! Son par­cours per­son­nel im­pres­sionne. Fils d’un conseiller en en­tre­prise, “Ben­ji” a bour­lin­gué du­rant l’en­fance. Chi­ca­go, Shan­ghai, Pé­kin, Hong-kong… C’est d’ailleurs dans cette der­nière ville qu’il dé­couvre le bal­lon ovale. « Le prof de sport du col­lège m’a fait jouer au rug­by à 7. » Quelques an­nées plus tard, ayant fait car­rière, notre ti­ti pa­ri­sien fit par­tie de l’équipe du Stade Fran­çais qui in­fli­gea à L’ASM une nou­velle et cruelle dé­faite en fi­nale de Top 14. C’était en 2007. Il ten­ta l’an­née sui­vante l’aven­ture an­glaise chez les Tei­gers de Lei­ces­ter et de­vint cham­pion d’an­gle­terre en 2009. De re­tour en France, il pas­sa par Castres avant d’at­ter­rir à Cler­mont en 2011. Par la suite, il se­ra de toutes les cam­pagnes eu­ro­péennes avec L’ASM, re­trou­ve­ra l’équipe de France pour dis­pu­ter le Tour­noi des VI Na­tions et la Coupe du monde 2015. À 32 ans, grâce à son ex­pé­rience et son au­ra, il est re­de­ve­nu le “ta­lon” nu­mé­ro 1 du club, l’élé­ment cen­tral de la pre­mière ligne des “jaune et bleu”. Ben­ja­min Kayser a tou­jours des his­toires à ra­con­ter. Qui s’en plain­dra ?

QUAND UN RÉ­DAC­TEUR A BE­SOIN DE REM­PLIR TROIS PAGES, C’EST À LUI QU’IL FAIT AP­PEL !

EN BREF

NICK ABENDANON NÉ LE 27 AOÛT 1986 À BRYANSTON (AFRIQUE DU SUD). AR­RIÈRE/AI­LIER CLUBS : BATH (ANG), CLER­MONT VAIN­QUEUR DU CHAL­LENGE EU­RO­PÉEN EN 2008 AVEC BATH ; FI­NA­LISTE DU CHAL­LENGE EU­RO­PÉEN EN 2007 AVEC BATH ; FI­NA­LISTE DE LA COUPE D’EU­ROPE 2015 AVEC CLER­MONT ÉLU MEILLEUR JOUEUR EU­RO­PÉEN DE L’AN­NÉE 2015 FI­NA­LISTE DU CHAM­PION­NAT DE FRANCE EN 2015 AVEC CLER­MONT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.