LE PE­TIT GÉ­NÉ­RAL

À 28 ans, il fait par­tie des cadres du club. Ga­gneur, râ­leur… Le Lor­rain a fait ses armes à Bour­goin avant de s’épa­nouir to­ta­le­ment à Cler­mont. Il pos­sède la dose de fi­lou­te­rie que re­quiert son poste.

Sports Auvergne - - Dossier - Texte Jean-paul Boi­thias Pho­tos Ar­chives La Mon­tagne

Un trou de sou­ris et hop, il s’offre une belle va­lise ; un bal­lon en­voyé op­por­tu­né­ment dans les gui­boles d’un ad­ver­saire sur la ligne de hors-jeu et voi­là une pé­na­li­té qui tombe… Ici-bas, un peu de vice ne nuit pas ! En­core faut-il en user avec par­ci­mo­nie, corps ar­bi­tral oblige. Mor­gan Parra dis­pose in­con­tes­ta­ble­ment de toute la pa­no­plie d’un ex­cellent nu­mé­ro 9. Ra­pide, pré­cis, grand “éjecteur” de bal­lons, bu­teur hors­pair… Les qua­li­fi­ca­tifs ne manquent pas. Heu­reu­se­ment d’ailleurs, car “La Ronce” ne peut pas vrai­ment comp­ter sur un phy­sique de dé­mé­na­geur. Loin s’en faut. Mais lui com­pense par une en­vie et un en­ga­ge­ment sans faille. « Il met la tête là où d’autres n’ose­raient par­fois même pas mettre les doigts », af­fir­mait l’un de ses an­ciens par­te­naires de club, ad­mi­ra­tif. Quitte par­fois à se sa­cri­fier et à se mettre en dan­ger phy­si­que­ment. Mais peut-on seule­ment le lui re­pro­cher ? Ar­ri­vé à L’ASM en 2009, l’an­cien Ber­jal­lien n’a pas mis long­temps à se faire adop­ter du pu­blic du Mi­che­lin. Dès sa pre­mière sai­son, il fut élu “meilleur joueur du Top 14” par ses pairs lors de la tra­di­tion­nelle “Nuit du rug­by”. Un signe. Hé­ros du titre de 2010, il fut aus­si ap­pe­lé à évo­luer au poste d’ou­vreur lors de la coupe du monde 2011 en Nou­velle-zé­lande. Avec l’ef­fi­ca­ci­té que l’on sait. « J’ai ai­mé jouer n°10, j’y ai pris goût. Mais ce­la reste com­pli­qué car je ne pos­sède pas un ga­ba­rit qui pour­rait sup­por­ter les charges phy­siques tous les week-ends », es­ti­mai­til, lu­cide, à la fin de l’an­née 2011. À Cler­mont, il est de­puis huit ans le ti­tu­laire in­dis­cu­table du poste de de­mi-de-mê­lée. La sai­son pro­chaine, avec l’ar­ri­vée de Greig Laid­low, les cartes se­ront cer­tai­ne­ment re­bat­tues. Mais L’ASM, qui joue chaque an­née sur les deux ta­bleaux, a be­soin de pos­sé­der dans ses rangs deux n°9 de ga­ba­rit in­ter­na­tio­nal.

RA­PIDE, PRÉ­CIS, GRAND “ÉJECTEUR” DE BAL­LONS, BU­TEUR HORS-PAIR… ET UN PEU DE VICE, PAR­FOIS.

Ah Ge­rhard ! le culte de la per­for­mance et du corps… (il rit). Il a tou­jours es­sayé d’amé­na­ger au mieux les exi­gences de son poste de rug­by­man pro­fes­sion­nel jouant en 3e ligne avec un as­pect es­thé­tique cor­po­rel. Il avait vrai­ment cet es­prit-là. Tout ça était d’ailleurs as­sez drôle car il se fai­sait par­fois cham­brer au sein même du groupe de joueurs. Il met­tait sou­vent des tee-shirts avec une taille en des­sous de sa taille réelle afin de pou­voir ex­po­ser ses at­tri­buts. En tant que joueur, il avait vrai­ment une ca­pa­ci­té à mettre l’équipe dans le sens de la marche, ce­ci en rai­son de ses ca­pa­ci­tés phy­siques et dy­na­miques. Il fai­sait des dé­gâts dans les lignes ad­verses. Ce fut l‘un des pre­miers joueurs avec ce pro­fil de por­teur de bal­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.