LE PLUS EN­DU­RANT MA­RA­THON MAN

Ce 3e ligne lon­gi­ligne abat du ter­rain comme per­sonne. Par­fois ca­pi­taine de l’équipe, il a pris de l’épais­seur ces der­nières an­nées au point d’être de­ve­nu au­jourd’hui un joueur clé de l’ef­fec­tif cler­mon­tois.

Sports Auvergne - - Dossier - Texte Jean-paul Boi­thias Pho­tos Ar­chives La Mon­tagne

Il pour­rait fi­gu­rer éga­le­ment dans la ru­brique “Le meilleur pla­queur”. Car dans ce re­gistre, ne cher­chez pas ailleurs, c’est lui qui af­fiche les meilleures sta­tis­tiques du club, y com­pris dans le Top 14 comme lors de la sai­son 2014/2015 où son ren­de­ment au pla­quage était de 99 % ! Af­fo­lant… Mais Alexandre La­pan­dry est aus­si un “en­du­rant” dis­po­sant d‘un mo­teur gros comme ça. « Sur les ca­pa­ci­tés à se dé­pla­cer, c’est le 3e ligne le plus mo­bile, un vrai cou­reur. Il pos­sède cette qua­li­té na­tu­relle à sa­voir d’être fait pour cou­rir long­temps », ré­sume Sé­bas­tien Bour­din, qui connaît les ca­pa­ci­tés phy­siques de son pou­lain sur le bout des doigts. Re­pé­ré par Ber­trand Rioux alors qu’il évo­luait avec la sé­lec­tion de Bour­gogne, ce joueur a tra­ver­sé la dé­cen­nie. Ar­ri­vé à Cler­mont en 2007, dès l’an­née sui­vante, il se re­trouve pro­pul­sé au mi­lieu du groupe pro­fes­sion­nel. « C’est ar­ri­vé très vite lors d’un match contre Mont­pel­lier. Je l’ai vé­cu à fond, j’ai cro­qué de­dans à pleines dents », se sou­vient ce­lui qui a connu en 2009 sa pre­mière sé­lec­tion en équipe de France face aux îles Sa­moa. 2010 fut un cru tout à fait ex­cep­tion­nel pour ce 3e ligne dont le mo­dèle est Ju­lien Bon­naire. Il fit en ef­fet par­tie du XV de France qui dé­cro­cha le Grand Che­lem dans le Tour­noi avant d’en­chaî­ner sur un pre­mier Bren­nus avec L’ASM. Le Bour­gui­gnon, un peu tendre phy­si­que­ment à ses dé­buts, à l’image de la viande cha­ro­laise, son pé­ché mi­gnon, a ga­gné de­puis en épais­seur et en den­si­té. Il est de­ve­nu éga­le­ment un des cadres de l’équipe, un fi­dèle sol­dat aus­si, qui ar­bore de temps en temps le bras­sard de ca­pi­taine. Franck Azé­ma, qui sou­hai­tait le conser­ver dans son ef­fec­tif, lui a fait si­gner l’an der­nier un nou­veau contrat de 4 ans. Un signe…

IL POS­SÈDE CETTE QUA­LI­TÉ NA­TU­RELLE À SA­VOIR D’ÊTRE FAIT POUR COU­RIR LONG­TEMPS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.