LE PLUS EXEM­PLAIRE FI­DÈLE “GROGNARD” UN MO­DÈLE DE PRO­FES­SION­NA­LISME, EN AVANCE SUR SON TEMPS.

Ar­ri­vé à L’ASM à l’été 1999, “Bé­bert” fut un mo­dèle de pro­fes­sion­na­lisme au ni­veau de la pré­pa­ra­tion et du com­por­te­ment.

Sports Auvergne - - Dossier - Texte Jean-paul Boi­thias Pho­tos Ar­chives La Mon­tagne

1999-2012. La tra­jec­toire d’alex Au­de­bert à L’ASM im­pose le res­pect. Spor­ti­ve­ment et hu­mai­ne­ment, ce 3e ligne a lais­sé une trace in­dé­lé­bile dans l’his­toire du club. Sou­vent ci­té en exemple par de nom­breux membres du staff, il fut en ef­fet un mo­dèle de pro­fes­sion­na­lisme, adop­tant un com­por­te­ment en avance sur son temps… « Je n’étais ni grand, ni cos­taud, ni ra­pide et je ne sa­vais pas jouer au pied, af­firme-t-il tout sou­rire et avec fran­chise. Il fal­lait donc com­pen­ser. J’es­sayais dans mon ap­proche du rug­by de mettre toutes les chances de mon cô­té en vue de réa­li­ser les meilleures per­for­mances pos­sibles. Je me don­nais beau­coup à l’en­traî­ne­ment, au ni­veau de la pré­pa­ra­tion phy­sique et in­di­vi­duelle. Je m’in­ter­ro­geais aus­si en termes de nu­tri­tion et de som­meil. Ma femme pour­rait d’ailleurs ra­con­ter tout l’en­vers du dé­cor. » Rien d’éton­nant dans ce com­por­te­ment. Au cours de ses études, Alexandre Au­de­bert avait sui­vi en ef­fet des for­ma­tions re­la­tives à la pré­pa­ra­tion, aus­si bien en STAPS qu’à L’INSEP, à Pa­ris. « L’ar­ri­vée de Tim Lane et Steeve Nance a mar­qué ce pre­mier vi­rage dans la culture de la per­for­mance et du pro­fes­sion­na­lisme. Le 2e vi­rage a eu lieu avec Vern Cot­ter. L’ASM est de­ve­nue lea­der et jus­qu’au-bou­tiste au ni­veau de la pré­pa­ra­tion. Tous ces chan­ge­ments ont été com­pli­qués à mettre en oeuvre. Mais per­son­nel­le­ment, j’ai tou­jours été par­ti­san de ça. Ce fut donc as­sez na­tu­rel pour moi. » Après l’ar­rêt de sa car­rière en 2012, “Bé­bert” s’est oc­cu­pé des Es­poirs cler­mon­tois, avant de re­joindre le RC Vi­chy « en tant que pom­pier de ser­vice ». Il oeuvre au­jourd’hui au­près des joueurs de Fé­dé­rale 1 d’au­be­nas au cô­té du ma­na­ger du club, Marc Ray­naud. In­utile de pré­ci­ser qu’alex dé­fend chez nos voi­sins ardéchois une vi­sion ri­gou­reuse et très pro­fes­sion­nelle du rug­by. Bref, une belle culture de tra­vail !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.