LES 10 POINTS CLÉS D’UN BU­SI­NESS MODEL BIEN DÉ­FI­NI

Startupper Nouvelle-Aquitaine - - Sommaire -

C’est le pre­mier ou­til du star­tup­per ! Son ob­jec­tif : dé­fi­nir com­ment ga­gner de l’ar­gent avec son pro­jet. À la dif­fé­rence d’un bu­si­ness plan de 50 pages, le bu­si­ness model est court et évo­lu­tif. Il doit être ré­di­gé

au plus tôt et tes­té très vite sur le ter­rain pour être mo­di­fié ra­pi­de­ment si né­ces­saire.

Sou­mise au time to mar­ket, du­rée qui s’écoule entre l’idée et la mise sur le mar­ché, la star­tup

n’a pas de temps à perdre !

QUELLE AC­TI­VI­TÉ

Dé­fi­nir son ac­ti­vi­té im­plique de suivre une cer­taine lo­gique : un mar­ché, un pro­blème non ré­so­lu sur ce mar­ché, une so­lu­tion. Pour Phi­lippe Mé­da, bu­si­ness

de­si­gner pour l'agence Mer­kapt et spé­cia­liste na­tio­nal du su­jet, la ques­tion qu'il faut se po­ser est :

« Quel est le pro­blème que vous avez vu sur le mar­ché et que vous êtes en po­si­tion de trai­ter ? ».

Dé­fi­nir son ac­ti­vi­té ne re­vient pas à pré­sen­ter sa tech­no­lo­gie, aus­si in­no­vante soit-elle, mais à ex­pli­quer la so­lu­tion ap­por­tée à un pro­blème.

QUELLE OFFRE

L'offre de la star­tup doit être mise en avant avec des no­tions de va­leurs claires : le prix, l'ac­ces­si­bi­li­té, la per­for­mance. Cette offre va per­mettre de sé­duire sa cible de clien­tèle et de se dis­tin­guer de la concur­rence.

Pour y par­ve­nir, une seule so­lu­tion : oser !

QUELLE CIBLE DE CLIEN­TÈLE

La tech­no ne fait pas tout. Nombre d'idées in­croyables ne trouvent ja­mais de client. Il faut sa­voir quelle cible de clien­tèle viser et ne pas se trom­per. « Les in­no­va­teurs passent 80 % du temps à dé­ve­lop­per leur pro­duit, puis à dé­ve­lop­per leur bu­si­ness. Ils en ou­blient de pas­ser du temps avec les uti­li­sa­teurs fi­naux. Pen­ser "à la place de" n'est pas suf­fi­sant : il faut s'im­mer­ger », as­sure l'an­thro­po­logue d'en­tre­prise Ch­ris­tine Stutz­mann, fon­da­trice d'Angle 9. Les star­tup­pers partent sou­vent avec une cible grand pu­blic mais ils sont nom­breux à pi­vo­ter vers le BTOB.

QUELS CA­NAUX DE DIS­TRI­BU­TION DIF­FU­SION

/ Il est im­por­tant d'avoir une pre­mière idée des ca­naux à ex­ploi­ter pour at­teindre ses clients : leur per­mettre de connaître, d'ache­ter son pro­duit, leur li­vrer...

La star­tup doit dé­fi­nir par quels cir­cuits de dis­tri­bu­tion, de vente ou de dif­fu­sion

(site web, points de vente phy­siques...) elle va pas­ser, tout en op­ti­mi­sant la ré­duc­tion des coûts et en dé­fi­nis­sant le meilleur po­si­tion­ne­ment pos­sible de son pro­duit sur le mar­ché.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.