JE COMMERCIALISE MON PRO­DUIT / SER­VICE

Startupper Nouvelle-Aquitaine - - Création -

JE ME FAIS AC­COM­PA­GNER

Il faut sa­voir pro­fi­ter du ré­seau. Accélérateurs, in­cu­ba­teurs ou so­cié­tés d'in­ves­tis­se­ment comme The Fa­mi­ly mettent en place des pro­grammes d'ac­com­pa­gne­ment. Ils sont en lien avec un ré­seau de fi­nan­ceurs et d'or­ga­nismes in­dis­pen­sables. Bor­deaux compte une lé­gion de struc­tures de ce type, pu­bliques ou pri­vées, et no­tam­ment des in­cu­ba­teurs

de très bonne fac­ture. L'ac­com­pa­gne­ment de quelques

poin­tures au sein d'un board, ou de bu­si­ness an­gels, s'avèrent

sou­vent pré­cieux.

JE DÉ­VE­LOPPE MON PRO­TO­TYPE

Per­fec­tion­nistes, faites-vous vio­lence ! Il faut oser au plus vite tes­ter son pro­to­type, même s'il est en car­ton. Il y a ur­gence

à le frot­ter à la réa­li­té et à écou­ter le re­tour client. L'ob­jec­tif est de dé­ve­lop­per ra­pi­de­ment un « mi­ni­mum viable pro­duct » . Ce­lui-ci per­met de vé­ri­fier si l'idée de base ré­pond aux at­tentes

du mar­ché ou si elle doit évo­luer.

JE COM­MU­NIQUE

Le pro­to­type tes­té et ap­prou­vé, il est temps

de le faire connaître. La réus­site à un concours ou l'en­trée dans un pro­gramme d'ac­com­pa­gne­ment amène

une pre­mière vi­si­bi­li­té mé­dia­tique. Se­lon la clien­tèle et les in­ves­tis­seurs vi­sés, le star­tup­per doit aus­si ap­prendre à com­mu­ni­quer avec la presse, à pré­sen­ter ra­pi­de­ment son pro­jet

(le fa­meux pitch) aux in­ves­tis­seurs et à se faire re­mar­quer par ses fu­turs clients via des sa­lons ou des ren­contres pro­fes­sion­nelles. Ce qui fait la dif­fé­rence, ce n’est pas votre idée, mais la fa­çon dont vous al­lez or­ches­trer les res­sources pour la mettre sur le mar­ché.

Le suc­cès de la com­mer­cia­li­sa­tion dé­pend du bon dé­rou­le­ment des étapes pré­cé­dentes !

J’OB­TIENS DE NOU­VEAUX FI­NAN­CE­MENTS

Après la phase d'in­cu­ba­tion,

la star­tup a be­soin de nou­veaux fi­nan­ce­ments pour lan­cer la com­mer­cia­li­sa­tion.

Là aus­si, Bpi­france est un in­ter­lo­cu­teur pri­vi­lé­gié. Dif­fé­rents moyens sont à la por­tée de la star­tup : fonds d'amor­çage, bu­si­ness an­gels, crowd­fun­ding… Pour convaincre ses in­ter­lo­cu­teurs et po­ten­tiels fi­nan­ceurs, il faut être ca­pable de réa­li­ser un pitch ra­pide

et ul­tra convain­cant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.