DA­VID SIMON a chan­gé le vi­sage des séries té­lé

Studio Ciné Live - - Actu -

PE­TIT, IL SUI­VAIT CHAQUE JOUR le feuille­ton du Wa­ter­gate dans le Wa­shing­ton Post, et cette lec­ture a peut-être chan­gé sa vie. Au moins aus­si sû­re­ment que les dé­bats pas­sion­nés chaque soir au­tour de la table fa­mi­liale. The Wire, Treme, Ge­ne­ra­tion Kill, Show Me A He­ro… De­puis le dé­but du siècle, Da­vid Simon s’est taillé une place à part dans l’uni­vers des séries : il a sur­tout dé­ve­lop­pé une fa­çon sin­gu­lière de ra­con­ter une his­toire à la té­lé­vi­sion. Au­teur d’en­quêtes jour­na­lis­tiques au long cours ( Bal­ti­more, un an pas­sé avec la bri­gade des ho­mi­cides de la ville ; The Cor­ner, douze mois avec des toxi­co­manes du Ma­ry­land), cet ex-chro­ni­queur du Bal­ti­more Sun a trou­vé avec les séries le moyen de nour­rir son amour du réel et des faits, et un ap­pé­tit hors normes pour la fic­tion. Chaque saison est une sorte de ro­man au long cours dans le­quel un épi­sode est un cha­pitre. Pour en ap­pré­hen­der la ri­chesse, il faut avoir ter­mi­né l’en­semble de « l’ou­vrage ». En em­prun­tant au do­cu­men­taire (il ad­mire le tra­vail de Frederick Wi­se­man), à l’ana­lyse so­cio­lo­gique (toutes ses séries dé­cryptent des lo­giques sys­té­miques) et à la lit­té­ra­ture (la ci­ta­tion de Franz Kaf­ka, glis­sée à la fin de The Wire, n’est pas un ha­sard), Da­vid Simon est de­ve­nu le porte-voix d’un ré­cit sé­riel à part, à la fois exi­geant et puis­sam­ment évo­ca­teur. Un ré­cit dans le­quel des hé­ros com­plexes, et sou­vent ins­pi­rés de per­sonnes exis­tantes, in­vitent à s’in­ter­ro­ger sur le monde dans le­quel nous vi­vons. Les ra­vages de la drogue en Amé­rique, la force de la vie en com­mu­nau­té face à l’ad­ver­si­té, le ma­rasme de la guerre en Irak, la no­blesse et les bas­sesses du com­bat po­li­tique… rien ne ré­siste à ce­lui qui est dé­crit comme « l’homme le plus en co­lère des États-Unis ». Tel est Da­vid Simon : il aime les com­bats qui semblent per­dus d’avance et ne s’avoue ja­mais vain­cu. Comme celles et ceux qui peuplent ses his­toires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.