Les ci­né­philes ont tou­jours fin

MIKE SPRING ET PHIL ED­WARDS IMA­GINENT LA SUITE DES FILMS, UNE FOIS LE GÉ­NÉ­RIQUE TER­MI­NÉ, SOUS LA FORME D’UN POD­CAST PRO­PICE À L’IMA­GI­NAIRE…

Studio Ciné Live - - News - PAR JU­LIEN JOUAN­NEAU

« APRÈS LA FIN ».

⇢ Ce n’est pas le pro­chain Marc Le­vy, mais la pas­tille au­dio de deux An­glo-Saxons qui ima­ginent le des­tin des per­son­nages, une fois le film ter­mi­né. Le pod­cast d’« Af­ter the en­ding », for­mat qui date de l’An­ti­qui­té du web, fa­ci­lite l’ima­gi­naire. Un clic et le fi­chier au­dio dé­marre… Le duo se ren­voie la balle à la fa­çon d’une « bat­tle » de rap, cha­cun lit son his­toire et l’au­di­teur ima­gine les plans. En plus, c’est gra­tuit. Le pod­cast pro­pose deux par­ties : à tour de rôle, les deux com­pères lisent la suite « di­recte et im­mé­diate », puis c’est une vi­sion sur le « long terme » qui est dé­cla­mée, exac­te­ment comme un sy­nop­sis com­plet. Après la fin de Grem­lins 2 par exemple, les deux gars bom­bardent le méchant du film… can­di­dat à la Mai­son Blanche, sauf que bien sûr, les pe­tites créa­tures lui mettent des bâ­tons dans les roues. Voire pire, elles l’aident ! Au fil des pod­casts, For­rest Gump ef­fec­tue aus­si son re­tour. Si la suite du film existe en vrai dans un livre (Gump and Co.), le For­rest des deux potes ci­né­philes in­vente le hip-hop en grif­fant des disques par mé­garde, conçoit le Walk­man, le smartphone, le fax! Un pe­tit re­gret, cer­taines suites ima­gi­nées tombent trop sou­vent dans le dé­lire com­plet. Dans celle de Sixième sens, le pe­tit gar­çon dé­ve­loppe ses pou­voirs de mé­dium. Hop, il re­crute John Len­non et Lee Mar­vin, pour consti­tuer un groupe de douze sa­lo­pards de l’au-de­là. Mine de rien, ça peut se te­nir: pour la vraie suite de Gla­dia­tor, écrite par Nick Cave au dé­but des an­nées 2000 et qui faillit voir le jour, Maxi­mus se ré­veille au pa­ra­dis et re­vient sur Terre bot­ter les fesses de… Jé­sus. Avant de fi­nir gros bon­net du Pen­ta­gone. Sans rire. Mais Rus­sell Crowe n’était pas chaud. Pour une fois qu’on sou­hai­tait voir le dé­but de la fin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.