J’AI PAS­SÉ QUA­SI­MENT DEUX ANS EN PRÉ­PA­RA­TION.

Studio Ciné Live - - En Couverture -

Le sto­ry­board (des­si­né par mon col­la­bo­ra­teur Phi­lippe Bu­rel) est un ou­til in­dis­pen­sable pour com­mu­ni­quer avec son équipe. Les mou­ve­ments de ca­mé­ra ra­content la ré­ac­tion des deux per­son­nages au coup de feu. C’est la fin de la guerre, Édouard et Al­bert es­pèrent l’ar­mis­tice, mais Pra­delle, le lieu­te­nant va-t-en guerre, veut un as­saut. Cette ba­taille, c’est une des pre­mières choses que j’ai ima­gi­nées et dé­cou­pées ; ça me per­met­tait de pré­sen­ter quelque chose de concret aux in­ves­tis­seurs. En re­vanche, tout ce qui concerne les scènes de co­mé­die, je fais at­ten­tion à ne pas le sto­ry­boar­der pour ne pas blo­quer les ac­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.