LE PLUS CANIN

DI­DIER d’Alain Cha­bat (1997)

Studio Ciné Live - - Actu -

LE PITCH : Un chien prend forme hu­maine et de­vient une star du foot.

LE RÉ­SUL­TAT : Alain Cha­bat, en­core « Nul » à l’époque des faits, écrit seul le scé­na­rio de Di­dier, le réa­lise et y joue le rôle-titre. Une fa­çon d’as­su­mer seul un pitch im­pro­bable. Trois mil­lions d’en­trées et un Cé­sar plus tard, le chien-chien a eu rai­son de pis­ser sur le lam­pa­daire du rai­son­nable. Fran­che­ment lourde dans les premiers temps, la pres­ta­tion hu­ma­no-ca­nine de l’ac­teur tient sur la du­rée et s’offre même le luxe d’être tou­chante. Comme quoi, le Cha(ba)t n’est pas for­cé­ment l’en­ne­mi du chien.

VA­RIA­TION : Dans Shark­man, de Mi­chael Oblo­witz (2005), un re­quin quitte les eaux pour re­joindre le plan­cher des vaches sous ap­pa­rence hu­maine. « Aus­si re­dou­table dans la mer que sur Terre », pro­met l’af­fiche.

Alain Cha­bat dans le rôle d’un chien de­ve­nu star de foot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.