Pour­quoi ça marche (ou pas) ? :

Studio Ciné Live - - Sommaire -

⇢ Un film pour­tant at­ten­du

De­puis Black Swan, Dar­ren Ara­nof­sky a chan­gé d’échelle. Ses 2 617 038 en­trées ont fait de lui un ci­néaste dont on guette les films à leur sor­tie. Certes, Noé avait mar­qué un re­cul avec 1 318 800 en­trées. Mais, sur le pa­pier, l’idée de le re­trou­ver aux com­mandes d’un film d’an­goisse psy­cho­lo­gique avec Jen­ni­fer La­wrence et Ja­vier Bar­dem ai­gui­sait les ap­pé­tits.

⇢ Une Mos­tra ga­lère

Aro­nof­sky a tou­jours di­vi­sé. Mais la Mos­tra de Ve­nise, en­vi­sa­gée comme le lancement idéal de son nou­veau film (comme pour La La Land l’an pas­sé) va tour­ner au cau­che­mar. Les quelques voix po­si­tives sont ba­layées par un tor­rent de cri­tiques conster­nées ou mo­queuses. Les sif­fle­ments qui ont ac­cueilli la fin de sa pro­jec­tion n’ont même pas ou­vert un dé­but de com­men­ce­ment de po­lé­mique.

⇢ Un dé­mar­rage ri­qui­qui

Tout ce­ci va avoir une in­fluence di­recte sur la car­rière dans les salles fran­çaises de Mother ! Le mer­cre­di 13 sep­tembre, il ne to­ta­lise que 36 529 en­trées, dont un tiers de billets ven­dus en avant-pre­mière qui lui per­mettent de de­van­cer sur le fil Barry Seal. La com­pa­rai­son avec les 84 000 et 94 000 spec­ta­teurs res­pec­ti­ve­ment réunis par Black Swan et Noé pour leur dé­mar­rage se ré­vèle cruelle. Le mil­lion pa­raît d’ores et dé­jà in­ac­ces­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.