C

Style Campagne - - En Charente -

’est au coeur de la char­mante ville d’an­gou­lême que l’on trouve le tout aus­si char­mant hô­tel du Saint-ge­lais. À l’abri des re­gards, cette de­meure de ca­rac­tère borde le square du tran­quille quar­tier de SaintGe­lais. Ou­vert il y a quelques mois seule­ment, l’hô­tel conti­nue d’écrire l’his­toire de cette an­cienne mai­son dio­cé­saine, qui fut long­temps une mai­son de re­traite pour les prêtres, avant de de­ve­nir, pen­dant une di­zaine d’an­nées, une ré­si­dence pri­vée.

Jus­qu’à ce que deux en­tre­pre­neurs de la ré­gion, Her­vé Tis­né-des­sus et Yan­nick La­mu­raille, tombent amou­reux de la bâ­tisse et se lancent dans un pro­jet fou : trans­for­mer cette vieille de­meure en un hô­tel de charme haut de gamme. Pour être sûrs d’ob­te­nir le ré­sul­tat at­ten­du, ils confient la réa­li­sa­tion de ce pro­jet à l’agence PH2B. C’est le dé­but d’une nou­velle aven­ture pour cette mai­son dé­jà char­gée d’his­toires.

C’est Pierre-hen­ri Bou­cha­court et son équipe qui ont réa­li­sé l’en­semble de l’architecture in­té­rieure de l’hô­tel res­tau­rant, lui

Au fil des pièces et des dé­tails, on dis­tingue un thème fort : ce­lui de la na­ture

ap­por­tant un style à la fois mo­derne et élé­gant. De cette dé­co­ra­tion soi­gnée on ad­mire les cou­leurs, les dé­tails, les lu­mières... Tout ce­la nous fas­cine tout en nous met­tant à l’aise. Sé­ré­ni­té, confort et évasion, ces sen­sa­tions se mé­langent et font plei­ne­ment par­tie du sé­jour. Au fil des pièces et des dé­tails, on dis­tingue un thème fort, ce­lui de la na­ture, que l’on re­trouve sous di­verses formes et qui contri­bue à ce bien-être im­mé­diat.

Les élé­ments com­po­sés de bar­dages ver­ti­caux en noyer sont om­ni­pré­sents et ils se fondent avec élé­gance dans un dé­cor où pré­do­minent le vert ka­ki et le mor­do­ré. Une har­mo­nie sub­tile et dé­li­cate, que l’on re­trouve dans la salle d’ac­cueil avec deux char­mants fau­teuils vert anis. Les murs sont quant à eux ta­pis­sés d’un pa­pier peint gra­phique, aux formes géo­mé­triques nous rap­pe­lant celles des ka­léi­do­scopes de notre en­fance. La touche de­si­gn de la pièce est ap­por­tée par deux pe­tites tables blanches en ré­sine. Leurs formes fu­tu­ristes se dé­tachent et donnent de l’éclat au lieu. En­fin, une lu­mière douce émane de trois sus­pen­sions en verre souf­flé.

La vi­site se pour­suit avec la dé­cou­verte du res­tau­rant gas­tro­no­mique, L’al­go­rithme. Ar­bo­ré d’une jo­lie

semblent grim­per jus­qu’au ni­veau des murs. Fai­sant à la fois pen­ser à du bam­bou ou à des écorces, on re­trouve ici la touche de na­ture qu’on nous avait pro­mis. Il en va de même pour les ri­deaux, les des­sus-de-lit et les poufs, tous ha­billés de tis­sus Le­lièvre nous rap­pe­lant les cou­leurs des feuilles d’au­tomne.

Au pla­fond, les sus­pen­sions gra­phiques et de­si­gn ont été pla­cées au-des­sus de la tête de lit. Elles sont les touches contem­po­raines qui viennent ré­veiller les pièces, en se re­flé­tant dans d’im­po­sants mi­roirs. Cô­té salle de bain, l’élé­gance conti­nue avec des ca­bines de douche, des bai­gnoires et des vasques en­ve­lop­pées de ré­sine blanche. Et l’en­semble de ces pièces baigne dans une belle lu­mière na­tu­relle, su­bli­mée par de hautes fe­nêtres, ef­fa­çant les fron­tières entre l’in­té­rieur et l’ex­té­rieur. ◆

Cette an­cienne mai­son dio­cé­saine a long­temps été une mai­son de re­traite pour les prêtres.

Le bar est un com­pro­mis par­fait entre tra­di­tion et mo­der­ni­té.

Au sol de la chambre, la mo­quette est com­po­sée de mo­tifs géo­mé­triques li­néaires sem­blant grim­per tels des arbres jus­qu’aux murs. Mi­ni­ma­listes et épu­rées, les salles de bains sont lu­mi­neuses grâce à cette dé­li­cate ré­sine blanche qui en­ve­loppe vasques, bai

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.