Ben­ja­min La­vernhe

Sa non­cha­lance ins­pi­rée na­vigue tran­quille de la Co­mé­die-fran­çaise au Sens de la fête en pas­sant par Ra­dios­tars. Ben­ja­min La­vernhe s’es­saye à la sé­rie avec un pre­mier rôle dans Un en­tre­tien pour une en­tre­vue qui ne se pas­se­ra pas su­per su­per.

Stylist - - Culture -

Quelle est la der­nière page que vous avez vi­si­tée ?

Celle d’éric Ruf, l’ad­mi­nis­tra­teur gé­né­ral de la Co­mé­die-fran­çaise. Je dois l’imi­ter pour mon rôle dans

Faust de Goethe. Ce n’est pas fa­cile.

La page que vous avez en­voyée à tous vos potes ?

Pam­pa Folk, la page du groupe de mon frère Thomas, ils sortent un al­bum en juin. Gol­den Gates, le clip du pre­mier single, est en ligne.

Le der­nier pro­fil Fa­ce­book que vous avez stal­ké ?

Ce­lui de Millie Bob­by Brown, cette jeune ac­trice amé­ri­caine qui est sui­vie par 16 mil­lions de per­sonnes sur Ins­ta­gram. Je suis plu­tôt in­quiet pour elle. Elle se filme dans son plu­mard, fait des rdv avec ses fol­lo­wers tous les deux jours, se jus­ti­fie des ru­meurs, se ma­quille beau­coup, en­fin elle a 14 ans, quoi ! Ça fait un peu peur quand même.

La per­sonne que vous stal­kez sou­vent ?

Veerle Bae­tens, une ac­trice fla­mande qui m’avait fas­ci­né dans Ala­ba­ma Mon­roe. Je lui avais en­voyé un mes­sage mais elle ne m’a ja­mais ré­pon­du.

La der­nière vi­déo vi­rale que vous avez ma­tée (mais sans le dire à per­sonne) ?

Les vi­déos des au­di­tions à l’aveugle de The Voice USA et UK. Le ni­veau des gens est dingue, contrai­re­ment à chez nous.

La der­nière fois que vous avez consul­té vos comptes ban­caires ?

Je les consulte une fois par se­maine, pour sa­voir si j’ai bien re­çu les vi­re­ments, je suis as­sez éco­nome, j’es­saie de faire gaffe.

Votre der­nière vi­rée d’an­goisse sur Doc­tis­si­mo ?

Trop in­time. Ça se pas­sait en des­sous de la cein­ture… je n’en di­rai pas plus !

Le ser­vice que vous avez de­man­dé sur les ré­seaux ?

J’ai de­man­dé à ma com­mu­nau­té d’être une vi­trine pour la sé­rie Un en­tre­tien.

Le truc que vous avez vé­ri­fié sur Wi­ki­pé­dia ?

Je suis al­lé voir La Tra­via­ta de Giu­seppe Ver­di, mais un dé­tail de l’his­toire d’amour qui m’avait échap­pé m’a em­pê­ché de pro­fi­ter plei­ne­ment de l’opé­ra, je suis donc al­lé vé­ri­fier.

Le mot dont vous êtes tou­jours obli­gé de cher­cher l’or­tho­graphe ?

C’est sou­vent la conju­gai­son, « j’en­voie » par exemple, « es » ou « e » ? C’est nul je sais, mais je suis vrai­ment mau­vais.

La vi­déo que vous avez re­gar­dée beau­coup trop de fois ?

Celle de Jean-pierre Ba­cri dans Le Goût des autres, quand il avoue son amour à sa prof d’an­glais jouée par Anne Al­va­ro, cette scène est top.

La der­nière fois que vous avez ta­pé « nu » après le nom d’une star sur Google ?

Je sor­tais avec une ac­trice fran­çaise que j’ai ai­mée et que j’aime en­core d’ailleurs, je vou­lais me ras­su­rer… qu’il n’y avait rien. Mais je ne di­rai pas son nom.

Qu’est-ce qui peut vous faire pas­ser en na­vi­ga­tion pri­vée ?

Si je vo­tais Ma­rine Le Pen ou si je pré­pa­rais une at­taque ter­ro­riste ; si j’étais zoo­phile, aus­si, je pense que je se­rais en na­vi­ga­tion pri­vée.

L’in­fo que vous avez fait sem­blant de sa­voir mais que vous avez dû vé­ri­fier après ?

Je ne suis pas comme ça, j’as­sume, quand je ne sais pas, je le dis.

La phrase la plus ab­surde que vous avez ta­pée dans Google ?

Vais-je perdre mes che­veux à cause de mon casque de scoo­ter ?

Le truc qui vous n’ai­me­riez pas voir quand vous goo­glez votre nom ?

Com­ment Ben­ja­min La­vernhe a pris le me­lon.

Com­bien de fois vous goo­glez-vous par mois ?

De­puis que j’ai mis les alertes, je n’y vais plus.

Le code se­cret le plus dé­bile que vous avez eu ?

mot­de­passe1432.

Quelle est la der­nière adresse que vous avez ta­pée sur Google Maps ?

4, bou­le­vard Beau­mar­chais pour le ci­né­ma MK2 Bas­tille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.