Ju­lie Ber­tuc­cel­li

or­ga­nise le Fes­ti­val Les Étoiles du do­cu­men­taire : 30 pé­pites à dé­cou­vrir les 10 et 11 no­vembre, au Fo­rum des Images.

Stylist - - Contents -

Réa­li­sa­trice et pré­si­dente de la Scam

1968

NAIS­SANCE LE 12 FÉ­VRIER À BOU­LOGNE-BILLAN­COURT.

1989

APRÈS UNE MAέTRISE DE PHI­LO, ELLE DE­VIENT AS­SIS­TANTE DE PRO­DUC­TION PUIS AS­SIS­TANTE RÉA­LI­SA­TRICE.

1993

APRÈS UN STAGE DE FOR­MA­TION À LA RÉA­LI­SA­TION DE DO­CU­MEN­TAIRES AUX ATE­LIERS VARAN À PA­RIS, ELLE SIGNE SON PRE­MIER DO­CU : UN MÉ­TIER COMME UN AUTRE, SUR LES FOS­SOYEURS DU CI­ME­TIÈRE DE PAN­TIN.

2003

ELLE SIGNE SA PRE­MIÈRE FIC­TION DE­PUIS QU’OTAR EST PAR­TI…

2013

SO­CIÉ­TAIRE DE LA SCAM – SO­CIÉ­TÉ CI­VILE DES AU­TEUR.E.S MUL­TI­MÉ­DIAS – ELLE EN DE­VIENT LA PRE­MIÈRE FEMME ÉLUE À SA TÊTE. LA SCAM EST L’ÉQUI­VALENT, POUR 30000 AU­TEUR.E.S DE DO­CU­MEN­TAIRES, DE LA SA­CEM POUR LES MU­SI­CIEN.NE.S.

« Je n’ai pas fait d’école de ci­né­ma. Je vou­lais avant faire de la phi­lo puis ap­prendre sur le tas, et par fier­té, je ne vou­lais rien de­man­der à mon père. J’ai cher­ché des stages par moi-même et com­men­cé comme as­sis­tante de pro­duc­tion pour une sé­rie de TF1. »

« Do­cu et fic­tion sont du ci­né­ma avec un re­gard sub­jec­tif. Le ci­né­ma est né do­cu­men­taire mais le do­cu reste le pe­tit frère moins mis en avant. Avec la Scam (so­cié­té qui gère les droits des au­teur.e.s), je fais tout pour lui don­ner au­tant d’im­por­tance : on a créé le prix L’OEIL d’or à Cannes, la Ci­né­ma­thèque du do­cu­men­taire, on sou­tient la pla­te­forme Tënk …»

Ado, elle ani­mait tous les mer­cre­dis avec sa bande de co­pines l’émis­sion de talk Boo­gie La­dies sur Fré­quence Mont­martre : « On était les pre­mières jeunes sur la ra­dio libre, on s’est re­trou­vées in­vi­tées chez Bou­vard ou Droit de ré­ponse de Mi­chel Po­lac. Quelle foire. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.