Test Sup Gon­flables All Round, 23 planches au banc d'es­sai

23 PLANCHES AU BANC D’ES­SAI

SUP - - Sommaire - _TEXTE ET PHO­TOS : LAURENT NEVAREZ

AC­CES­SIBLES, LU­DIQUES ET TRÈS PRA­TIQUES À TRANS­POR­TER, LES PLANCHES ALL ROUND GON­FLABLES OC­CUPENT AU­JOURD’HUI UNE PLACE TO­TA­LE­MENT IN­CON­TOUR­NABLE SUR LE MAR­CHÉ ET RE­PRÉ­SENTENT UNE PORTE D’EN­TRÉE IDÉALE POUR DÉ­COU­VRIR L’UNI­VERS SI RICHE ET AD­DIC­TIF DU STAND UP. DE­PUIS NOTRE PRE­MIER TEST, AU PRIN­TEMPS 2012 (SUP MAG 11), DES SIX PLANCHES PRIN­CI­PALES DU MAR­CHÉ DE L’ÉPOQUE, L’OFFRE S’EST CONSI­DÉ­RA­BLE­MENT DÉ­VE­LOP­PÉE. AU GRAND NOMBRE DE CONSTRUC­TEURS TRA­DI­TION­NELS PRO­PO­SANT PRESQUE TOUS AU­JOURD’HUI CE TYPE DE PLANCHES, SE SONT AJOU­TÉES DE NOU­VELLES MARQUES AUX PRIX AT­TRAC­TIFS. POUR VOUS AI­DER À Y VOIR PLUS CLAIR ET TROU­VER LA PLANCHE QUI VOUS COR­RES­POND LE MIEUX, SUP MAG A PAS­SÉ EN RE­VUE SUR L’EAU ET À TERRE 23 DE CES PLANCHES GON­FLABLES.

QUELLES PLANCHES ONT ÉTÉ TES­TÉES ET COMMENT ?

Pour cette cam­pagne nous avons réuni un large pa­nel de planches de presque toutes les marques du mar­ché. Notre équipe de tes­teurs les a éva­luées dans dif­fé­rentes condi­tions (flat ou clapot) proches de celles ren­con­trées par la ma­jo­ri­té des pra­ti­quants. Pour un maxi­mum de co­hé­rence et de com­pa­ra­bi­li­té, les planches sé­lec­tion­nées pour ce test pré­sentent un vo­lume com­pris entre 180 et 240 L pour une taille de 9’6 à 11’, pré­co­ni­sés théo­ri­que­ment pour une uti­li­sa­tion initiation / ba­lade pour un ga­ba­rit stan­dard au­tour de 70-75 kg.

QU’EN­TEND-ON AU JUSTE PAR ALL ROUND ?

Le terme ‘’all round’’ (tout ter­rain) dé­signe des planches que l’on pour­rait qua­li­fier de po­ly­va­lentes. Idéales pour dé­bu­ter et ap­prendre les ru­di­ments de la dis­ci­pline grâce à leur sta­bi­li­té ras­su­rante et leur en­com­bre­ment moyen leur pro­cu­rant une bonne ma­nia­bi­li­té, ces planches fa­ciles d’ac­cès sont le type de sup­port le plus adap­té pour se ba­la­der dans n’im­porte quelles condi­tions (mer, lac, ri­vière) et même pour cer­taines d’entre elles, es­sayer de prendre quelques pe­tites vagues. QUELLES SONT LES SPÉ­CI­FI­CI­TÉS TECH­NIQUES À ANA­LY­SER QUAND ON ACHÈTE UNE GON­FLABLE ALL ROUND ?

Epais­seur ?

C’est un cri­tère es­sen­tiel à prendre en compte. Bien qu’il existe quelques va­riantes in­ter­mé­diaires, gé­né­ra­le­ment 2 épais­seurs prin­ci­pales existent sur le mar­ché : 4’’ (10 cm) et 6’’ (15 cm). La pre­mière s’adres­se­ra à des ga­ba­rits pe­tits à moyens et don­ne­ra une planche basse sur l’eau, un poids plus faible (moins de ma­tière) mais une ri­gi­di­té moindre (à mo­dèle iden­tique). Une épais­seur de 6’’ plus haute sur l’eau avec une meilleure flot­ta­bi­li­té se­ra in­té­res­sante pour un pra­ti­quant de poids su­pé­rieur ou pour trans­por­ter un en­fant avec soi mais pro­po­se­ra un en­com­bre­ment et un poids su­pé­rieur.

Forme ? Di­men­sions ?

Une grande va­rié­té de de­si­gns existe sur le mar­ché au­jourd’hui mais on dis­tingue sché­ma­ti­que­ment : - Des planches com­pactes, larges (33-34’’) et pas très longues (9’5-10’’), qui offrent un confort très ras­su­rant, une bonne ma­nia­bi­li­té mais des per­for­mances moins mar­quées en ba­lade. - Des planches af­fi­nées, avec une lar­geur plus étroite (29-31’’) et des lon­gueurs plus im­por­tantes (10’5-11’) qui n’ont pas le même confort mais com­pensent gé­né­ra­le­ment par une meilleure vi­va­ci­té et une glisse su­pé­rieure. - Des planches of­frant un com­pro­mis équi­li­bré lon­gueur/lar­geur.

Ro­cker ?

Le pro­fil de la planche (vi­sible sur la tranche) est un élé­ment fon­da­men­tal puis­qu’il dé­ter­mine son com­por­te­ment tout au long de son évo­lu­tion dans l’eau. Une planche très ten­due ap­por­te­ra une ex­cel­lente glisse à la planche mais se­ra plus sen­sible au moindre clapot tan­dis qu’une planche avec un ro­cker mar­qué sur toute la lon­gueur pas­se­ra bien dans une mer for­mée mais au­ra moins de glisse. L’uti­li­sa­tion d’un ro­cker plat ac­cen­tué juste sur le nose re­pré­sente un com­pro­mis très in­té­res­sant, adop­té par cer­taines marques.

Equi­pe­ment du pont ?

L’équi­pe­ment de votre planche est éga­le­ment à prendre en compte puis­qu’il va fa­ci­li­ter son uti­li­sa­tion et sa ma­ni­pu­la­tion. La poi­gnée cen­trale est sans conteste l’élé­ment le plus im­por­tant puis­qu’elle per­met le por­tage de votre planche avant et après

chaque ses­sion. Il existe différents types de pro­duits va­riant en lar­geur et en qua­li­té : une poi­gnée trop étroite et/ou fine au­ra ten­dance à scier les doigts à la longue. Cer­tains fa­bri­cants pro­posent des poi­gnées er­go­no­miques et confor­tables avec un re­vê­te­ment en néo­prène ou autre. Les poi­gnées la­té­rales ou sur l’avant/ar­rière de la planche peuvent être pro­po­sées et ser­vir pour une meilleure ma­ni­pu­la­tion ou l’an­crage d’ac­ces­soires. La pré­sence d’un filet élas­tique sur l’avant de la planche est de plus en plus répandue, il per­met de trans­por­ter avec soi en ba­lade des san­dales, une bou­teille d’eau, un sac étanche, etc.

Valve avant – valve ar­rière ?

Tra­di­tion­nel­le­ment pla­cée sur l’ar­rière de la planche, la pré­sence de la valve sur le nose peut s’avé­rer être un avan­tage non né­gli­geable puis­qu’elle per­met de com­men­cer à rou­ler la planche par les ai­le­rons (et / ou le boî­tier cen­tral) au mo­ment de dé­gon­fler et ran­ger la planche, res­pec­tant ain­si par­fai­te­ment l’em­pla­ce­ment de ces der­niers sur les pre­miers plis et fi­nis­sant par le nose qui est gé­né­ra­le­ment plus souple. Un gain de fa­ci­li­té non né­gli­geable.

Dé­rive(s) ?

Plu­sieurs mon­tages et types de dé­rives sont pro­po­sés sui­vant les marques et les modèles : mon­tage single (grande dé­rive cen­trale), th­rus­ter (3 pe­tits ai­le­rons) ou tri­fin 2+1 avec une grande cen­trale et 2 pe­tites la­té­rales gé­né­ra­le­ment sou­dées à la planche. Les grandes dé­rives cen­trales sont tou­jours amo­vibles et plu­sieurs sys­tèmes existent : une fixa­tion clip­sable ou un boî­tier US avec une vis ma­nuelle proche des planches com­po­sites (et com­pa­tible).

Forme et qua­li­té du sac ?

Le sac est un élé­ment ab­so­lu­ment in­dis­so­ciable de votre planche gon­flable puis­qu’il ser­vi­ra à la trans­por­ter à chaque ses­sion ou lorsque vous voya­gez avec. Deux prin­ci­paux types de sacs existent sur le mar­ché : les sacs type ba­lu­chon à fer­me­ture à la­cet par le haut et les sacs rec­tan­gu­laires avec une fer­me­ture à zip. Cha­cun com­porte ses spé­ci­fi­ci­tés mais l’es­sen­tiel est d’ob­ser­ver la qua­li­té de ses cou­tures et de son tis­su, le confort et la so­li­di­té de ses bre­telles, les éven­tuelles poi­gnées sup­plé­men­taires qui sont tou­jours très utiles pour le por­tage et l’as­pect pra­tique de son uti­li­sa­tion. La pré­sence de poches pour ran­ger la pompe, la dé­rive ou des do­cu­ments consti­tue un plus.

Pompe HP ou nor­male ?

Ja­dis uni­que­ment li­vrées avec des pompes clas­siques, les planches gon­flables sont au­jourd’hui sou­vent équi­pées d’une pompe HP (haute pres­sion), plus fine et haute, qui per­met de gon­fler plus fa­ci­le­ment (ou en for­çant moins plu­tôt) pour at­teindre des va­leurs de 15 Psi re­com­man­dées au mi­ni­mum par tous les construc­teurs afin d’avoir une bonne ri­gi­di­té. Une pompe clas­sique per­met d’at­teindre ces va­leurs mais of­fri­ra une ré­sis­tance bien plus forte par­fois très li­mi­tante pour les en­fants et les femmes. L’uti­li­sa­teur d’un gon­fleur élec­trique (en op­tion) est une op­tion de plus en plus adop­tée et re­pré­sente un gain de confort non né­gli­geable.

COMMENT EST CONSTRUITE UNE PLANCHE GON­FLABLE ?

Toutes les planches gon­flables sont construites grâce à la tech­no­lo­gie Drop Stitch qui se dé­cri­rait sché­ma­ti­que­ment comme 2 mem­branes pa­ral­lèles re­liées entre elles par une mul­ti­tude de fi­la­ments iden­tiques équi­dis­tants. Au­tour de ce noyau prin­ci­pal (que l’on pour­rait com­pa­rer à un pain de mousse sur une planche com­po­site), viennent se col­ler une ou plu­sieurs couches de PVC as­su­rant la ri­gi­di­té et la ro­bus­tesse fi­nale de la planche, puis le grip et les ac­ces­soires. Le nombre, l’épais­seur et le col­lage des couches de PVC sur les rails et sur le pont/ca­rène, va­rient sui­vant les modèles de planches et les marques, mo­di­fiant ain­si un rap­port étroit entre le poids et la ri­gi­di­té/so­li­di­té.

1. 2e couche de PVC 2. 1ère couche de PVC 3. Mem­brane du Drop Stitch 4. Fi­la­ments in­ternes du Drop Stitch

À gauche : Le lé­ger clapot du spot Bi­gou­den a permis de com­pa­rer le com­por­te­ment ma­rin de ces 23 planches gon­flables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.