As­su­rer dans les vagues en sup-race

TRAIT D’UNION FON­DA­MEN­TAL ENTRE LES 2 PRA­TIQUES, SURF ET RACE, DU STAND UP PADDLE, LES VAGUES OFFRENT UN TERRAIN DE JEU AUS­SI EX­CI­TANT QUE DIF­FI­CILE À MAέTRI­SER. QUE CE SOIT SUR UN PAR­COURS BEACH RACE OU MÊME SUR CER­TAINES POR­TIONS DE COURSE OCÉA­NIQUE LON

SUP - - Sommaire - _TEXTE ET PHO­TOS : LAURENT NE­VA­REZ _CONSULTANT PÉ­DA­GO­GIQUE : GREG CLO­SIER

Kai Len­ny, Con­nor Bax­ter, Ko­dy Ker­box, Mo Frei­tas… Vous n’au­rez sans doute pas man­qué de re­mar­quer que beau­coup de meilleurs ri­deurs mon­diaux en SUP race sont très sou­vent ex­cel­lents en SUP surf. Nous avons tous en tête des images de ces ri­deurs sur­fant des vagues im­pres­sion­nantes sur leurs longues planches 12’6 étroites et poin­tues au cours d’épreuves aus­si in­tenses que la Bat­tle of Paddle ou la fi­nale SUWS de Turtle Bay. Qui ne se sou­vient pas, non plus, de la fi­nale ISA 2013 pé­ru­vienne où Cas­per Stein­fath et Ja­mie Mit­chell ont ter­mi­né leur course main dans la main en sur­fant la même vague ? A la fois obs­tacle pé­rilleux et au­baine in­es­pé­rée pour glis­ser da­van­tage, les vagues pi­mentent for­te­ment de nom­breuses courses. Si elles peuvent vous per­mettre de dé­pas­ser un ad­ver­saire ou même de ga­gner une course, elles peuvent aus­si tout vous faire perdre en cas de chute ou de mau­vais choix. La ca­pa­ci­té à gé­rer les vagues en planche de race et à en ti­rer le meilleur par­ti est une qua­li­té au­jourd’hui in­dis­pen­sable à tout bon SUP-ri­deur. Nous avons ana­ly­sé 3 si­tua­tions de course bien dis­tinctes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.