NET­WORK

SUP - - Édito - Laurent Ne­va­rez

in­croyable son truc ? » Le SUP at­tire les gens et du­rant notre der­nière cam­pagne de tests, nous avons eu une nou­velle fois l’oc­ca­sion de nous en rendre compte en voyant de nom­breux pro­me­neurs sur la plage s’ar­rê­ter au­tour des 18 mo­dèles de planches dis­po­sés puis ve­nir nous ques­tion­ner et dis­cu­ter. Même entre les pra­ti­quants, tous plus pas­sion­nés les uns que les autres, que ce soit dans les vagues ou en ba­lade, le SUP crée in­dé­nia­ble­ment du lien. Le SUP-race à tra­vers de grandes courses comme la SUP race Cup de Ste Maxime est ca­pable de ras­sem­bler sur une même ligne de dé­part tous les pro­fils de pra­ti­quants al­lant du simple ama­teur au cham­pion du monde comme Con­nor Bax­ter ou Ti­touan Puyo. Le stand up offre par­fois aus­si des ren­contres in­at­ten­dues comme ont pu le consta­ter les nom­breux par­ti­ci­pants de la Ri­vie­ra SUP race, ra­mant aux cô­tés de Char­lène de Mo­na­co au pied du Ro­cher. À tra­vers de gros évè­ne­ments comme l’Eu­roSUP de Lacanau, le stand up est ca­pable de fé­dé­rer des in­di­vi­dua­li­tés au sein d’une même équipe et de ras­sem­bler les prin­ci­pales na­tions du vieux conti­nent pour une confron­ta­tion aus­si in­édite que convi­viale. Le lien so­cial est par­tout au­tour du SUP. Que ce soit sur une pe­tite course lo­cale ou sur un grand ras­sem­ble­ment po­pu­laire avec plus de 400 concur­rents comme le Mor­bi­han Paddle Tro­phy, cha­cun crée son ré­seau de connais­sances, échange des in­for­ma­tions, par­tage ses émo­tions et noue des ami­tiés. Nous es­pé­rons pour notre part, à tra­vers ce nou­veau nu­mé­ro, réus­sir à vous em­me­ner à la ren­contre de lieux in­so­lites, de per­son­nages éton­nants et fi­na­le­ment d’un sport qui n’a pas fi­ni de nous faire rê­ver et de dé­voi­ler ses in­nom­brables fa­cettes. Bon été, bon SUP à vous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.