LES CA­PRICES DE LA MER DU NORD

SUP - - Sup Event -

Après 3 jours dans la ca­pi­tale Da­noise, l’en­semble des dé­lé­ga­tions na­tio­nales est convié à se rendre en mer du Nord dans le vil­lage de Vo­rupór, à 500 km au nord-ouest de Copenhague, pour la suite des épreuves : la tech­ni­cal race et le SUP-surf. Le pre­mier jour, mar­di, est consa­cré aux sé­ries qua­li­fi­ca­tives de la tech­ni­cal race qui s’en­chaînent toute la journée dans des condi­tions par­ti­cu­liè­re­ment « flat » et nua­geuses. Mal­gré la dé­cep­tion de beau­coup de ri­deurs qui s’at­ten­daient sur le pa­pier à une beach race bien plus ex­ci­tante dans des vagues, les prin­ci­paux fa­vo­ris dé­crochent leur ti­cket pour la course fi­nale pré­vue en fin de se­maine. Les re­gards sont dé­sor­mais tour­nés sur la com­pé­ti­tion en SUP-surf qui doit op­ti­mi­ser une fe­nêtre théo­rique de 2 jours de houle cen­sée tou­cher la plage de Vorupor. Après un pre­mier re­port de quelques heures en rai­son de l’ab­sence to­tale de vagues, la com­pé­ti­tion est of­fi­ciel­le­ment lan­cée mer­cre­di en dé­but d’après-mi­di dans des condi­tions exé­crables qui au­raient da­van­tage re­le­vé du down­wind ou du wind­surf que du surf tant le vent était sou­te­nu et le plan d’eau ha­ché au cou­teau. Les sé­ries sont lan­cées tant bien que mal et les 4 ath­lètes tri­co­lores ain­si que les prin­ci­pales têtes de sé­ries par­viennent néan­moins à se sor­tir de ce pre­mier tour chao­tique en es­pé­rant une suite plus ré­con­for­tante. Bap­ti­sé « Cold Ha­waï » et am­ple­ment mis en avant par les or­ga­ni­sa­teurs de l’épreuve, le spot res­semble plus au lit­to­ral du NordPas-de- Ca­lais qu’aux my­thiques îles sand­wich, au grand dam des ri­deurs. La com­pé­ti­tion re­dé­marre le len­de­main ma­tin aux au­rores dans des condi­tions guère plus ré­jouis­santes. Cha­cun es­saie de faire de son mieux pour grat­ter quelques pré­cieux points pour pas­ser au tour sui­vant dans cette journée ma­ra­thon avec pas moins de 12 h de sé­ries sous la pluie, le froid et dans un fort vent. Nou­velle ve­nue en équipe de France, la ri­deuse mé­di­ter­ra­néenne Ly­die Toche Sou­lé est vic­time d’un mau­vais choix de pla­ce­ment et ter­mine son par­cours au se­cond tour (19e). Vice-cham­pion d’Eu­rope en titre, le Basque Pierre Rol­let n’ar­rive pas à dé­ve­lop­per son surf vif et in­ci­sif de­puis le dé­but de l’épreuve. Pas­sant les deux pre­miers tours de jus­tesse, il bute sur le troi­sième (1/4 fi­nale) qui était pour­tant lar­ge­ment à sa por­tée et ter­mine à la 9e place. Le ta­bleau est beau­coup plus dé­ga­gé pour les deux autres bleus, Ben Car­pen­tier et Jus­tine Du­pont qui se hissent avec brio jus­qu’en fi­nale dans des vagues un peu plus or­don­nées avec le vent qui a tour­né off­shore, mais tou­jours aus­si in­con­sis­tantes. For­te­ment mis en dan­ger dans une de­mi­fi­nale par­ti­cu­liè­re­ment re­le­vée face au cham­pion du monde 2013-2015 Sean Poyn­ter et au nu­mé­ro un mon­dial SUWT Caio Vaz, le Bre­ton a su trou­ver quelques bons scores et bé­né­fi­cie d’une in­ter­fé­rence pro­vo­quée par ce der­nier, lui ou­vrant les portes du der­nier car­ré. Avec les éli­mi­na­tions de nombreux fa­vo­ris comme le cham­pion en titre Zane Sch­weit­zer, l’Aus­tra­lien Kai Bates ou le fi­na­liste 2017 Gio­gio Go­mez, le sur­feur bres­tois de 21 ans a une ou­ver­ture pour al­ler cher­cher ce titre, mais comme son ami de longue date Mo Frei­tas en fi­nale à ses cô­tés, il ne par­vient pas à trou­ver la bonne vague au cours des vingt mi­nutes im­par­ties et ter­mine 3e de ces mon­diaux ISA, son meilleur ré­sul­tat in­ter­na­tio­nal au­jourd’hui. En­core très peu connu du grand pu­blic et sans au­cun sou­tien fi­nan­cier, Luis Di­niz, le se­cond Bré­si­lien de l’épreuve, fai­sait clai­re­ment fi­gure d’out­si­der dans cette fi­nale, mais a su prou­ver toute l’éten­due de son talent et s’im­po­ser dans cet ul­time match de­vant un autre out­si­der, l’Aus­tra­lien Har­ry Mas­kell. Chez les filles, après les éli­mi­na­tions pré­ma­tu­rées de la fa­vo­rite Iz­zi Go­mez ou de l’Es­pa­gnole cham­pionne d’Eu­rope Ibal­la Mo­re­no, il res­tait à la Fran­çaise Jus­tine Du­pont un der­nier obs­tacle à fran­chir pour exau­cer ses rêves de titre mon­dial, battre la te­nante du titre Sha­ki­ra West­dorp. Mal­heu­reu­se­ment, cette der­nière était bien dé­ci­dée à ne pas se lais­ser do­mi­ner et a su trou­ver les vagues pour conser­ver sa mé­daille et re­layer la Lan­daise en deuxième po­si­tion. Un ré­sul­tat dé­jà ex­cep­tion­nel pour cette im­mense sur­feuse qui n’a que 3-4 mois de pra­tique en SUP, mais qui a su par­fai­te­ment mettre à pro­fit son sens ma­rin et son ex­pé­rience au sein de l’élite pro­fes­sion­nelle du surf WCT ou en long­board (vice-cham­pionne du monde en 2011).

En haut, à gauche : presque in­con­nu du grand pu­blic, Luis Di­niz rem­porte son pre­mier titre mon­dial en SUP-surf.

Ci-des­sus, à gauche : Jus­tine Du­pont au­ra tout don­né sur chaque sé­rie et dé­croche la mé­daille d’ar­gent. © FFS

Ci-des­sus, à droite : ex­cellent ré­sul­tat pour le bre­ton Ben Car­pen­tier qui ter­mine 3e de cham­pion­nat du monde.

En haut, à droite : l’Aus­tra­lienne Sha­ki­ra West­drop con­serve le titre chez les femmes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.