DER­NIÈRES COURSES À VORUPOR

SUP - - Sup Event -

Après une journée de re­pos, les fi­nales des épreuves masculine et fé­mi­nine de tech­ni­cal race sont lan­cées ce sa­me­di. Les condi­tions de vagues sont mal­heu­reu­se­ment to­ta­le­ment re­tom­bées et il ne sub­siste guère que de mi­nus­cules on­du­la­tions de 10 cm sur le « Cold Ha­waï » (!!!) pour ces courses tant at­ten­dues par les com­pé­ti­teurs. En tête après un ex­cellent dé­part, Oli­via Pia­na ne peut conte­nir l’at­taque d’An­na­bel An­der­son (NZ) à la fin du pre­mier tour qui lui per­met de s’échap­per vers un se­cond titre mon­dial après la longue dis­tance une se­maine plus tôt. For­te­ment in­quié­tée par l’Aus­tra­lienne Ter­rene Black, le ri­deuse de La Cio­tat a réus­si à se dé­ta­cher de cette der­nière avec fougue et à dé­cro­cher, à l’is­sue de ce par­cours de 3,5 km avec 3 pas­sage au sol, une ma­gni­fique mé­daille d’ar­gent, la 5e de sa car­rière en ISA après le Pé­rou en 2013 et Fid­ji l’an pas­sé. Beau­coup moins à l’aise dans ce for­mat de course, sa co­équi­pière Aman­dine Cha­zot ne re­lâche pas sa ca­dence et par­vient à lut­ter avec force pour dé­cro­cher la 9e place de la fi­nale. Chez les hommes, la course s’an­nonce par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sante et beau­coup de re­gards sont lo­gi­que­ment por­tés sur l’in­croyable duo fran­çais Ti­touan Puyo et Ar­thur Arut­kin, mul­tiples mé­daillés mon­diaux de la spé­cia­li­té. Mal­heu­reu­se­ment, les deux Fran­çais ratent to­ta­le­ment leur dé­part en s’ac­cro­chant mu­tuel­le­ment dans une chute et partent avec un im­mense re­tard qu’ils par­vien­dront à com­bler avec dé­ter­mi­na­tion du­rant les 3 tours sans pour autant re­ve­nir sur le groupe de tête. Ce der­nier est for­mé par le Da­nois Cas­per Stein­fath et les Ha­waïens Con­nor Bax­ter et Mo Frei­tas qui se sont dé­cro­chés de leurs pour­sui­vants et se livrent une ba­taille sans ré­pit sur la fin de la course. En tête du draf­ting de­puis un long mo­ment, Con­nor Bax­ter at­taque la der­nière ligne droite qui le mène au titre, mais se fait sou­dain sur­prendre par Mo frei­tas, alors en 3e po­si­tion, qui se dé­cale et place à 100 m de la ligne d’ar­ri­vée, une in­croyable ac­cé­lé­ra­tion sur une mi­nus­cule onde qui passe, puis court sur la plage épaule contre épaule avec son co­équi­pier ha­waïen. Il rem­porte le titre à la pho­to-fi­nish et tombe à ge­noux, prou­vant une nou­velle fois que rien n’est joué avant la fin. La fin de ces mon­diaux est im­mi­nente, et à l’is­sue d’une ma­gni­fique épreuve de re­lais par équipe en SUP et padd­le­board sur la der­nière journée, l’équipe de France se classe en se­conde po­si­tion du clas­se­ment des na­tions de ces cham­pion­nats. Un ré­sul­tat aus­si ex­cep­tion­nel que l’an pas­sé, mais qui ap­porte une lé­gère pointe de frus­tra­tion pour le camp tri­co­lore long­temps en tête du clas­se­ment pro­vi­soire pen­dant la se­maine et qui cède sa place aux re­dou­tables Aus­tra­liens qui les avaient dé­jà pri­vés de la mé­daille d’or l’an pas­sé à Fid­ji. In­dis­cu­ta­ble­ment lea­ders en Prone, les jaunes et verts étaient pour­tant beau­coup plus vul­né­rables en SUP mas­cu­lin avec les ré­sul­tats mi­ti­gés de Mi­chael Booth en LD, James Ca­sey en TR ou Kai Bates en SUP-surf. Une chose est sûre, 2018 se­ra la bonne!

En haut, à gauche : quelques jours après son titre en LD, An­na­bel An­der­son s’offre un deuxième titre en TR.

Ci-des­sus, à gauche : vic­time d’un mau­vais dé­part, Ti­touan Puyo a mal­gré tout réus­si, comme Ar­thur Arut­kin, à ef­fec­tuer un re­tour fra­cas­sant vers le top 10.

En haut, à droite : ba­taille au sprint entre Mo Frei­tas et Con­nor Bax­ter pour la plus haute marche du po­dium.

Ci-des­sus, à droite : après une mé­daille de Bronze en LD, Oli­via Pia­na va cher­cher une for­mi­dable 2e place en TR. © FFS

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.