Les illet­trés ano­nymes

Tatouage Magazine - - Pratique -

Les stars ne sont pas les seules à se gri­bouiller la peau de bê­tises ir­ré­fl échies. Lo­gique, puis­qu'elles sont sou­vent imi­tées, et c'est par­ti­cu­liè­re­ment vrai en ma­tière de ta­touage. On peut sa­luer au pas­sage l'ima­gi­na­tion de mise : « Moi, je ne re­grette rein. » Même ce ta­touage ? « Je te le pro­met et te l'es pro­mis jus­qu'au bout on se re­trou­ve­ra » Si tu le dis... ne l'écris pas ! Et plus en­core, à ap­pré­cier par les An­glo­phones : « No re­gerts » , « Your my on­ly hope » , « Ne­ver don't give up » . .. Men­tion spé­ciale à « What don't kill you'll make you more strong » ! De toute fa­çon, « On­ly god can juge me » ! Et les vi­si­teurs de bes­che­rel­le­ta­mere. fr et tat­too­fai­lure. com en sont friands !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.