FRÉ­DÉ­RIC BEIGBEDER

« À CANNES, TU N’AS JA­MAIS VU LE FILM QU’IL FAUT, ET TU NE COUCHES JA­MAIS AVEC LA BONNE PER­SONNE. »

Technikart - SuperCannes - - News - JACQUES BRAUNSTEIN

Pour­quoi es-tu ve­nu à Cannes ?

Fré­dé­ric Beigbeder. J’ai trou­vé le moyen de convaincre Ca­nal + de me re­prendre… Pour les nou­velles gé­né­ra­tions qui ne s’en sou­viennent pas : j’ai été Au­gus­tin Tra­pe­nard au­tre­fois et j’ai l’im­pres­sion que Ca­nal est pris d’une forme de nos­tal­gie, Mi­chel De­ni­sot aus­si a une émis­sion.

C’est quoi ton émis­sion ?

F.B. Un pro­gramme court sur les coulisses du fes­ti­val : un for­mat fourre tout pour faire à peu près ce que je veux. Je suis sur la ban­quette ar­rière d’une voi­ture avec une per­son­na­li­té et je me prends pour Ro­bert Pat­tin­son dans Cos­mo­po­lis. Je com­mence par Thier­ry Fré­maux et après je ne sais pas… Comme toi fi­na­le­ment : on a le même concept tout les deux.

La pre­mière fois que tu étais al­lé à Cannes tu n’avais pas ai­mé et tu l’avais fait sa­voir.

F.B. Oui, et ca va tou­jours aus­si mal : il y a tou­jours un évé­ne­ment plus in­té­res­sant où tu n’es pas, tu n’as ja­mais vu le film qu’il faut, et tu ne couches ja­mais avec la bonne per­sonne. Cette hu­mi­lia­tion per­ma­nente est très frus­trante, mais je pense que je suis ma­so et je veux voir si je vais le sup­por­ter une an­née de plus.

Alors pour­quoi ve­nir à Cannes ?

F.B. En 10 jours tu as tout vu et tu peux ne plus al­ler au cinéma de l’an­née, donc si tu es un peu pa­res­seux… Il m’est ar­ri­vé d’avoir des conver­sa­tions ori­gi­nales avec des ar­tistes ivres et j’ai aus­si eue des aven­tures éro­tiques mais je ne don­ne­rais pas de noms. C’est as­sez com­pli­qué d’ailleurs parce que tout le monde sur­veille tout le monde. À Cannes on est en pleine lit­té­ra­ture : soit tu passes une soi­rée réus­sie et c’est une nou­velle de Fitz­ge­rald, soit la soi­rée est foi­rée et c’est une meilleure nou­velle de Fitz­ge­rald.

Quelles sont les meilleures fêtes de Cannes ?

F.B. Les soi­rées de films sont ra­re­ment ri­go­lotes, ça saoule les ac­teurs qui font trois pho­tos et s’en vont. Alors que par­fois on se re­trouve au res­to, y a des jour­na­listes, un ou deux co­mé­diennes, Edouard Baer dé­barque, pro­pose d’al­ler à une soi­rée, on passe de­vant un autre et on entre… Il faut suivre le mou­ve­ment, pro­fi­ter et ar­rê­ter de croire qu’il a mieux ailleurs. Si tu vois un shot de vod­ka sur un bar, c’est que tu es au bon en­droit.

Re­trou­vez le di­rect de SUD RA­DIO tous les jours de 19h à 20h sur le Tech­ni­boat 2. On a re­trou­vé Spi­rou 3. Sophie Le­vy, Bob Zilla, Karine Par­touche à la plage du 3.14

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.