# SiTuAsLaHaine

Technikart - SuperCannes - - News -

Ils prennent les rennes du festival et im­posent leur loi... Gloire à Mat­thieu Kas­so­vitz, réa­li­sa­teur culte et ac­teur de Hap­py End.

Ta pre­mière me­sure en tant que sou­ve­rain ab­so­lu ?

Euh, in­ter­dire le port du voile et faire très at­ten­tion au dan­ger is­la­miste. Non, plus sé­rieu­se­ment : tout le monde à poil.

Tu dé­poses un ve­to contre une pre­mière palme Net­flix ?

Non, sur­tout pas. C’est bien pour les créa­teurs, Net­flix. Ils ont be­soin de rem­plir leurs tuyaux et ils ont sur­tout une vue d’en­semble. Ils cherchent des trucs sin­gu­liers, ils peuvent prendre des risques sur leurs pro­jets. Et puis, ils s’en foutent de faire des en­trées avec ton film, c’est gé­nial.

Tu dé­poses un ve­to contre une troi­sième palme Ha­neke ?

Non, s’il est là, il peut ga­gner. Mais j’im­po­se­rai do­ré­na­vant que tous les ré­als pal­més ne puissent plus re­ve­nir à cannes. T’as ga­gné Cannes, bra­vo mec, place aux jeunes qui ont be­soin eux aus­si de la lu­mière. Mi­chael, par exemple, a eu be­soin de Cannes à une époque. Main­te­nant c’est l’in­verse, et c’est peut être un problème. En même temps il est tel­le­ment drôle. Je suis sûr qu’il est ra­vi ce soir de mon­trer un film qui dé­zingue les bourgeois à un par­terre de gros bourgeois.

Ton pro­gramme pour ra­me­ner Hol­ly­wood à Cannes ?

Ne ja­mais les ra­me­ner ici ! Ça n’a rien à foutre ici, Star Wars ou Pixar. T’as vrai­ment be­soin de faire une mon­tée des marches avec un type qui fait la voix d’un pois­son dans un des­sin ani­mé ? N’im­porte quoi. L’an­née où j’étais ju­ré, ils ont quand même failli fi­ler le prix d’in­ter­pré­ta­tion à Ed­die Mur­phy, qui dou­blait l’âne dans Sh­rek. Hon­teux de mettre ce genre de trucs en com­pet’ ! Pas que ce soit nul, juste qu’Hol­ly­wood n’a rien à faire ici.

Tu crées un prix Sean Penn. Pour quoi faire ?

Pour le lui re­fi­ler chaque an­née, je suis sur qu’il ado­re­rait ça.

Quel se­rait le man­dat maxi­mum de ton sé­lec­tion­neur ?

Elle est com­plè­te­ment con votre ques­tion. Si j’ai les pleins pou­voirs, c’est moi le sé­lec­tion­neur, donc je suis in­vi­rable.

Est ce que tu obliges Ma­thieu Kas­so­vitz à se re­mettre à la mise en scène ?

Je crois que je se­rais tel­le­ment heu­reux de cri­ti­quer les films des autres que ça me suf­fi­rait. Je di­rais juste à ceux qui me pré­sentent leurs pro­jets : Al­lez vous faire ni­quer, ça n’ar­rive pas à la che­ville de La

Haine, vos films de merde !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.