AU­JOURD’HUI DANS LE PO­DIUM

LES CAMEO DE NOS CHOUCHOUS

Technikart - SuperCannes - - News -

On est contents d’avoir de ses news, et en plus le rôle fur­tif est taillé pour lui : dans le cos­tard d’un conseiller du pré­sident amé­ri­cain en terres an­dines, il in­carne la force taillée à la serpe, la toute-puis­sance ri­caine, avec le de­mi-sou­rire d’ani­mal po­li­tique sûr d’ar­ri­ver à vous la faire à l’en­vers. L’oc­case de consta­ter que le qua­si-quin­qua n’a rien per­du de la niaque ma­li­cieuse qu’on li­sait en lui au temps de True

Ro­mance. In Ch­ris we trust. C’était évident que dans Brig­sby Bear, notre Mark se conten­te­rait d’un cameo cool, comme au temps de Jay and Silent Bob contre-attaquent. Mais il a quand même don­né un sens à nos suf­fo­ca­tions de­vant cette sun­dan­ce­rie étouffe-chré­tien : en quelques se­condes, il es­quisse un psy­cho­pathe was­py aux gros yeux glo­bu­leux et aux sou­rires weir­do (qui ré­pon­daient d’ailleurs à ceux de Tim Hei­de­cker, ve­nu lui aus­si nous éco­no­mi­ser une mi­nute dix de souf­france).

Elle a ce chic pour al­lu­mer des si­gnaux contra­dic­toires dans notre cer­veau, la Jen­ny. Belle et en même temps dure, punk sans la jeu­nesse, l’air de sor­tir d’un su­per hit 90’s et en même temps d’un squat pour­ri à William­sburg. Elle avait donc sa place dans la bi­zarre course-pour­suite new-yor­kaise des Saf­die. Son ap­pa­ri­tion un peu gra­tuite mais pas désa­gréable, laisse la même im­pres­sion que le film.

MARK HAMILL DANS BRIG­SBY BEAR

JEN­NI­FER JA­SON LEIGH DANS GOOD TIME

CH­RIS­TIAN SLATER DANS EL PRESIDENTE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.