LES HIBOUX NE SONT PAS CE QUE L’ON CROIT

Au­jourd’hui, Ser­gei Loz­nit­sa réa­li­sa­teur lyn­cho-ukrai­nien.

Technikart - SuperCannes - - News -

C’est très éton­nant que vous me par­liez de Twin Peaks et de Lynch, car il s’agit pour moi de l’un des plus grands réa­li­sa­teurs vi­vants. J’ai eu une pé­riode où j’étais fas­ci­né par tout ce qu’il fai­sait. Je re­gar­dais tout, com­pul­si­ve­ment. Pour­tant, je ne pen­sais pas que son in­fluence se ma­ni­fes­tait dans ce film… je n’y ai pas consciem­ment pen­sé en tout cas. Cette sé­rie est es­sen­tielle pour moi : je l’ai vue jeune quand elle était dif­fu­sée en Rus­sie. J’ai tout de suite eu l’im­pres­sion que Lynch y épui­sait tout ce que de­vait être une sé­rie. Après lui, ce n’était plus pos­sible d’en faire. Il a joué à un ni­veau mé­ta­pho­rique ra­re­men­trar at­teint au ci­né­ma ou à la té­lé­vi­sion. Ce que j’aime sur­tout, c’es c’est que l’un des axes les plus riches de cette sé­rie, c’est le re­gard que Lyn­chLy porte sur les sé­ries elle-même. Com­ment jouer avec les code codes, la du­rée, le for­mat… Et puis, par sa vo­lon­té de trou­bler le spe spec­ta­teur, par son dé­sir de le faire en­trer dans un rêve ou dans uneu danse cau­che­mar­desque, par le mo­tif de la ré­pé­ti­tion, c’est une oeuvre qui m’a vrai­ment in­fluen­cé. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.