À FA­TIH AKIN

Ils prennent les rennes du fes­ti­val et im­posent leur loi... Gloire à Fa­tih Akin, réa­li­sa­teur de In the Fade.

Technikart - SuperCannes - - News -

Si tu as les pleins pou­voirs, quelle est ta pre­mière me­sure ?

Ouah Je vais avoir des pro­blèmes avec ton ques­tion­naire. Ça va me créer des en­nuis. OK. Di­sons que ma pre­mière me­sure se­rait d’in­ter­dire qu’un type qui a dé­jà eu une palme d’Or re­vienne en com­pé­ti­tion. Tu ne peux avoir qu’un seul Prix No­bel. Deux Palmes ? Trois ? Quatre ? Mec, tu l’as eu ta Palme, c’est bon. Tu re­viens pas… Ce se­rait ma pre­mière me­sure.

Du coup, tu mets for­cé­ment un vé­to pour une troi­sième Palme à Ha­neke.

Mais non… en tout cas, pas là, pas cette an­née. C’est pas ré­tro­ac­tif ! Je ne sais pas, il fau­drait voir un peu. J’ai rien contre Ha­neke en plus. Il est pas le seul : Cop­po­la en a eu deux, Kus­tu­ri­ca en a eu deux, Ken Loach en a eu deux… Une seule, ça suf­fit. Mais peut-être dans quelques an­nées...

Tu mets ton vé­to à une Palme Net­flix ?

C’est une ques­tion com­pli­quée. Je suis réa­li­sa­teur. Je fais des films. Si j’en fais un qui sort quand il fait beau, ou que Disney a pro­gram­mé un block­bus­ter en face, ou bien, si c’est un jour d’élec­tions… Bref, si le film fait pas d’en­trées, il est mort, vi­ré des salles. De quoi ils parlent les dis­tri­bu­teurs ! Pu­tain, c’est bru­tal. Il n’y a pas que Net­flix, ils nous dé­foncent la gueule eux aus­si. Faut trou­ver une autre so­lu­tion, voi­là ce que je pense.

Super, mais la Palme Net­flix ?

Si j’avais tous les pou­voirs, j’ou­vri­rais le fes­ti­val à toutes les nou­velles formes de com­mu­ni­ca­tions vi­suelles. Les smart­phones et Net­flix font par­tie de notre monde, alors il faut qu’un fes­ti­val comme Cannes les prenne en compte. Pour être le re­flet de la réa­li­té. Pas de vé­to.

Ton pro­gramme pour ra­me­ner Hol­ly­wood à Cannes ?

Ils te manquent, les Amé­ri­cains ? Vrai­ment ? Bon ben… je mets des food trucks et des ven­deurs de bur­gers par­tout ! Plus de bur­gers ! Ils re­vien­draient for­cé­ment.

Quel est ton plan de re­lance pour la nuit ?

La nuit ?

Oui, les fêtes, les clubs… C’est plus ce que c’était.

Vrai­ment ? Et bien… j’im­po­se­rai aux in­vi­tés de ve­nir sans en­fants et sans conjoints.

Et tu dors avec qui ce soir ?

Mais qu’est-ce que c’est que ces ques­tions ? Si j’ai les pleins pou­voirs j’in­ter­dis ton ques­tion­naire. Ce se­ra ma deuxième me­sure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.