LA RU­BRIQUE DE MON­SIEUR CANNES- NA­VAL

Technikart - SuperCannes - - Night Clubbing - NI­CO­LAS ULLMANN PAR DA­VID ZAGDOUN PHO­TO

A Cannes, ne ja­mais s’avan­cer sur le temps qui passe. Tous les gens que j’ai en­ten­du hier me dire «ce soir je vais al­ler me cou­cher tôt» sont gé­né­ra­le­ment ceux que vous re­trou­ve­rez au pe­tit ma­tin une chaus­sure et une dent en moins, er­rant dans les rues de Cannes tel un fi­gu­rant de « Wal­king Dead » . Moi y com­pris. Au moins sur la mau­vaise ges­tion du temps. J’avais quar­tier libre, ce qui me per­mis de faire ma pre­mière séance en tom­bant sur un su­blime film de la sé­lec­tion «Acid» : «Cassandro The Exo­ti­co !» , documentaire de Ma­rie Losier tour­né en 16 mm sur une star de Lu­cha Libre Gay, re­par­cou­rant sa grande car­rière, son com­bat contre l’ho­mo­pho­bie et les pré­ju­gés ma­chistes em­pê­chant les ho­mo­sexuels d’ac­cé­der au rang de star les can­ton­nant dans des rôles de bouf­fon. J’ai eu la chance que Cassandro soit as­sis à ma droite du­rant la pro­jec­tion. J’ai pu vivre le film en 4 DX na­tu­relle, res­sen­tant ses fortes émo­tions en sen­so­ra­ma. Di­ner co­quillettes jam­bon sans le fro­mage rap­pé pro­mis. 24 eu­ros l’as­siette au «Pe­tit Pa­ris» . Pas sym­pa pour l’image de la ca­pi­tale (!). Avant donc d’al­ler nous cou­cher, un pe­tit tour sur la ter­rasse de chez San­dra Sis­ley. Re­çus comme des princes : ca­na­pé club, co­gnac et cham­pagne. Bonne ex­cuse pour conti­nuer avec Do­rion (le ma­na­ger mac et vé­reux de Co­rine) en DJ set en­dia­blé sur la plage Ma­gnum après un live de «Tshegue» . Faire le choix entre Vil­la Sch­weppes pour Ar­naud Re­bo­ti­ni ou la ro­man­tique ter­rasse de l’A. M.E. Au pro­gramme les in­con­tour­nables «Ma­ca­dam Cro­co­dile» . On se ter­mine au­tour du Pia­no Ka­rao­ké en chan­tant des tubes à la gomme tels des pe­tits «Cho­ristes» ne com­pre­nant tou­jours pas pour­quoi après 50 ans une chan­son aus­si po­pu­laire qu’ «Hey Jude» dont tout le monde connait les pa­roles, fait chan­ter aux gens le na, na, na… dès le deuxième cou­plet alors que la chan­son en à quatre plus deux ponts… Au mo­ment de ren­trer, plus de sac à dos conte­nant mon porte feuille, ap­pa­reil pho­to, bat­te­ries de re­charge, ac­cré­di­ta­tion… ça m’ap­pren­dra à mettre des sac à dos. Je re­fais mon che­min en ar­rière. Pour fê­ter ses re­trou­vailles, je ral­longe un peu en sui­vant un groupe qui vou­lait faire un bain d’aube dans la mer. Après avoir joué les maitres na­geurs, re­tour au ber­cail en pas­sant par la case pan Ba­gnat. Je croise un mec zig­za­guant chaus­sure en moins. Après un ré­veil dif­fi­cile et la pro­messe d’écrire cette chro­nique plus tôt pour la peau­fi­ner, je la rend de jus­tesse avant le bou­clage. A de­main pour de nou­velles aven­tures. Cheers

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.