GRA­TUIT | FREE

Avant tout : que fait Éric Morillot à Cannes ? Jour­na­liste pour Cnews, il couvre tous les soirs l’ac­tua­li­té du Fes­ti­val avec Sud Ra­dio, Nice Ma­tin et Tech­ni­kart dans « Cannes Ex­press » à 19H.

Technikart - SuperCannes - - La Une - Pro­pos re­cueillis par Mel­chior

D’après vous quelle est la por­tée de la voix dans le mé­tier d’ani­ma­teur ra­dio ? La voix est non seule­ment es­sen­tielle mais pré­cieuse, c’est un élé­ment ca­pi­tal de notre mé­tier, car à la dif­fé­rence de la té­lé­vi­sion, nous sommes ex­clu­si­ve­ment dé­ter­mi­nés pas notre voix qui est notre marque de fa­brique, le seul vec­teur d’iden­ti­fi­ca­tion et d’émo­tions pour les au­di­teurs. Pen­sez-vous que c’est un art de l’in­time ?

Bien en­ten­du ! Elle per­met de nour­rir cette re­la­tion d’in­ti­mi­té avec l’au­di­teur. Mais sur­tout elle est une porte, au même titre que le livre, vers l’ima­gi­naire. Car c’est ce que nous sommes des in­ter­prètes de l’ima­gi­naire. Que dire des si­lences ?

En ra­dio le si­lence est roi, il ponc­tue le dis­cours, il existe comme la res­pi­ra­tion entre les idées et les mots. Il est ce pe­tit bol d’air entre les lignes qui fait la dif­fé­rence entre une his­toire trop bien dite, et un pro­pos bien com­pris. Une re­cette de grand-mère pour gar­der sa voix ?

La voix est tou­jours plus chaude et mal­léable le soir, elle mû­rit et évo­lue beau­coup au cours de la jour­née. Mais le meilleur con­seil reste en­core de fer­mer un peu sa gueule, ça dé­tend les cordes. Quelle est d’après vous la meilleure voix de la ra­dio fran­çaise ? Sans conteste Edouard Baer dans la ma­ti­nale de No­va, il nous est ab­so­lu­ment su­pé­rieur. Cha­peau, Mon­sieur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.