CA­TAS­TROPHE JO­SÉ­PHINE DE LA BAUME & RO­MAIN GUERRET MILES TELLER LOUI­SIANE C. DOR LE RE­TOUR DES CONS NIGHTCLUBBING

Technikart - - SOMMAIRE - LOUIS-HEN­RI DE LA ROCHEFOUCAULD

On se sou­vient d’une soi­rée de la bande de Ca­tas­trophe chez Ma­dame Arthur, le ca­ba­ret de tra­ves­tis de la rue des Mar­tyrs. Sur la scène, des jeunes gens en toge dé­li­vrant une mu­sique étrange. Dans la salle, une am­biance de so­cié­té se­crète. Ça chan­geait des ter­rasses à hips­ters – on avait l'im­pres­sion agréable d'être un siècle plus tôt au Ca­ba­ret Vol­taire de Zu­rich. À la place d'Em­my Hen­nings et Hu­go Ball, Blan­dine Rin­kel et Pierre Jouan. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quels sont leurs ré­seaux ? Le mystère reste en­tier. Ne ti­rant pas la cou­ver­ture à eux, Jouan et Rin­kel se cachent sous leur col­lec­tif. C'est donc sous le nom de Ca­tas­trophe qu'ils viennent de pu­blier La Nuit est en­core jeune, un es­sai po­li­tique et poé­tique qui in­vite à sor­tir du ni­hi­lisme am­biant. Un al­bum sui­vra en jan­vier. On a pu l'écou­ter en avant-pre­mière : une rê­ve­rie na­vi­guant entre la BO de Peau d’âne si­gnée Le­grand, un cer­tain psy­ché­dé­lisme fran­çais 70's (Bri­gitte Fon­taine, Da­shiell He­dayat), une fan­tai­sie à la Sparks et des en­vo­lées li­mite Queen. Ca­tas­trophe : les nou­veaux da­daïstes à prendre en fi­la­ture le soir pour que vos nuits soient plus belles que vos jours.

La Nuit est en­core jeune, l’es­sai, édi­tions Pau­vert, 210 p., 18 ¤ La Nuit est en­core jeune, l’al­bum, à pa­raître en jan­vier chez Tri­ca­tel

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.