« LE NATURISME, ÇA ÉBRANLE ! »

L’EX-LEA­DER DU MOU­VE­MENT ÉTU­DIANT ANTICPE DE 2005 A PRIS DU GA­LON. EN PAS­SANT DE L’UNEF À LA MAI­RIE DE PA­RIS, BRU­NO JUL­LIARD EST DE­VE­NU PRE­MIER AD­JOINT CHAR­GÉ DE LA CULTURE. REN­CONTRE AVEC UN APPARATCHIK… MAL­GRÉ LUI ?

Technikart - - OPENER - J'ai pu lire que les arts de la rue

Bon­jour, vous êtes pre­mier ad­joint char­gé de la Culture à la mai­rie de Pa­ris de­puis neuf ans. On fait comment pour postuler ?

Bru­no Jul­liard : Alors je suis ar­ri­vé à Pa­ris en 2005, je suis de­ve­nu pré­sident de l’UNEF. Par la suite, je me suis por­té can­di­dat aux mu­ni­ci­pales de Pa­ris en 2008. Et puis voi­là…

Une af­faire ron­de­ment me­née ! Sauf que ce n’était pas du tout ce que je vou­lais faire à l’ori­gine. J’ai ren­con­tré Ber­trand De­la­noë en 2006. Nous nous sommes liés d’ami­tié et, au mo­ment de mon dé­part de l’UNEF, j’avais ef­fec­ti­ve­ment en­vie de tra­vailler pour lui mais pas du tout en tant qu’élu. En in­té­grant son ca­bi­net, par exemple. Mais il m’a pro­po­sé de de­ve­nir élu. J’ai dit non deux ou trois fois avant de fi­na­le­ment ac­cep­ter. Pour­quoi avoir dit non les pre­mières fois ? Je ne vou­lais pas pas­ser pour un apparatchik. Je me di­sais qu’il fal­lait avoir une ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle avant de faire de la po­li­tique. Et au­jourd'hui, avec le re­cul, comment ju­gez-vous votre choix ? Je ne le re­grette pas du tout.

D'au­tant qu'Anne Hi­dal­go vous a nom­mé pre­mier ad­joint. Elle qui fut éga­le­ment pre­mière ad­jointe de Ber­trand De­la­noë. Soit un poste pro­met­teur… C’est un très beau poste en tout cas. Très pre­nant…

Vous étiez éga­le­ment en charge de la Nuit à Pa­ris. La nuit, c'est fi­ni ? Oui, j’ai pré­fé­ré me concen­trer sur la culture. La nuit, c’est ef­fec­ti­ve­ment ter­mi­né, d’un point de vue pro en tout cas. Je sors tou­jours mais moins qu’avant. Ce­ci étant dû à l’âge mal­heu­reu­se­ment. Mais ce­la nous guette tous, n’est-ce pas ? Tout à fait… Donc votre ac­tion s'est concen­trée sur la créa­tion de fa­briques cultu­relles à Pa­ris. Pou­vez-vous nous en par­ler ? L’émer­gence de lieux de ré­si­dence consa­crés à la créa­tion cultu­relle à Pa­ris reste dif­fi­cile du fait de la ra­re­té et des coûts oné­reux du lo­ge­ment. On a créé ce­pen­dant La Place, aux Halles, un centre dé­dié à la culture hip-hop. La Vil­la Vas­si­lieff dans le 15ème ar­ron­dis­se­ment vers le quar­tier de Mont­par­nasse en 2016 pour les arts plas­tiques. La même an­née, ce fut le Grand Par­quet, dans le 18ème, consa­cré au théâtre, à la danse, entre autres. Et puis cette an­née, Les Pla­teaux Sau­vages dans le 20ème, un lieu de ré­si­dence et de dif­fu­sion de spec­tacles de danse, théâtre, bien-être, etc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.