« LES COU­LEURS CHAUDES NOUS RÉCONCILIENT AVEC LA VIE ! »

LE ROI DES SA­PEURS PA­RI­SIENS JOCELYN LE BA­CHE­LOR (SAPE & CO., 12 RUE PA­NA­MA, 75018) NOUS DÉ­VOILE SON NUANCIER D'ÉTÉ.

Technikart - - PORTFOLIO / TECHNIKART X BMW -

Quelle est la place de la cou­leur dans notre vie quo­ti­dienne ? Jocelyn le Ba­che­lor : « Les cou­leurs, c’est la vie ! En tant que sa­peur, j’es­saye d’ame­ner les cou­leurs dans l’at­ti­rail ves­ti­men­taire mas­cu­lin, qui était très pauvre à l’ori­gine, puis­qu’il n’y avait que du bleu ma­rine, du noir, ou à la li­mite du gris an­thra­cite. Que ce soit dans votre at­ti­rail ou pour votre voi­ture, la cou­leur vous donne une certaine vi­si­bi­li­té. Je parle des cou­leurs dites chaudes, aci­du­lées, qui vous réconcilient avec la vie. C’est ma de­vise : « l’art de faire chan­ter les cou­leurs ». Les cou­leurs vous rap­prochent de l’autre. Il n’est pas dit qu’en rouge, vert ou jaune, vous soyez le plus beau, mais vous at­ti­rez au moins le re­gard ! La cou­leur est dé­jà une mise en bouche, elle vous met en re­la­tion avec l’autre, qui ne vous re­gar­dait pas, sans votre belle veste orange ou rouge. Dé­fi­nir les cou­leurs, c’est bien beau, mais les por­ter, ou les mettre sur une belle voi­ture, voi­là l’es­sen­tiel ! PRO­POS RECUEILLIS PAR AL­BANE CHAUVAC LIAO

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.