« DÉ­LA­TION N’EST PAS JUSTICE. »

Technikart - - COVER / DOSSIER -

LE PHI­LO­SOPHE PRÉ­FÉ­RÉ DE CES DAMES RA­PHAËL ENTHOVEN PLAIDE POUR UNE JURIDICISATION DU MOU­VE­MENT.

PRO­POS RECUEILLIS PAR O.M. Ra­phaël Enthoven, phi­lo­sophe chro­ni­queur sur Eu­rope 1 : « Le pro­blème avec # ba­lan­cetonporc

, ce n'est pas le re­tour de la mo­rale, c'est la mo­ra­li­sa­tion du slo­gan. C'est le sen­ti­ment d'être, pour ceux qui sortent ce ha­sh­tag, bon du cô­té de la bar­rière. là, C'est à mon avis, qu'il faut battre la mo­rale en brèche parce que c'est le mo­ment où le bien se prend pour le droit. Car un ha­sh­tag, au­jourd'hui, fonc­tionne comme une éti­quette épin­glée sur le front de quel­qu'un.

Cer­tains le mé­ritent, d'autres pas. Tout le monde a droit à la pré­somp­tion d'in­no­cence mais la pré­somp­tion d'in­no­cence ne pro­tège pas de la des­truc­tion pu­blique d'un in­di­vi­du qui peut être in­nocent ou qui, en droit, l'est peut-être…

La dé­la­tion n'est pas justice. L'en­jeu se­rait de conver­tir ce # ba­lan­cetonporc en # dé­non­ce­ton­po rc. Et pour qu'une telle chose soit pos­sible, il faut que les plaintes soient prises plus sé­rieu­se­ment. Là, pour le coup, le slo­gan a une ver­tu. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.