L'ART À LA FERME

Technikart - - SELECTOR ART - MA­RINE RELINGER

Dans une bour­gade de près de 200 âmes, aux Arques dans le Lot, l’ex­po­si­tion « Agir dans son lieu » dé­place à la fois les re­pré­sen­ta­tions liées au monde ru­ral et les pra­tiques ar­tis­tiques. De l’air ! Les Arques, une pe­tite bour­gade au coeur du Lot : ses deux églises ro­manes, l’ombre tu­té­laire du cu­biste Os­sip Zad­kine qui y a lais­sé une sé­rie d’oeuvres, et quelques 198 ha­bi­tants (en 2015, se­lon l’In­see). On ap­pelle ça un bled pau­mé, en hi­ver ; un char­mant vil­lage pit­to­resque, en été. Au-de­là du cli­ché, qui illustre la re­la­tion duale entre dé­dain et consu­mé­risme que nour­rit la société à l’égard de ses réa­li­tés ru­rales, Les Arques nous donnent une belle le­çon d’art contem­po­rain, en in­vi­tant tous les ans des plas­ti­ciens à pro­duire des oeuvres pre­nant forme au contact du lieu et de ses ha­bi­tants, à l’oc­ca­sion de ré­si­dences longues. L’as­so­cia­tion qui or­chestre ces ren­dez-vous ré­gu­liers, les Ate­liers des Arques, vient ain­si rap­pe­ler que la créa­tion est un rap­port au monde, un re­la­tion­nel, bien loin de la lo­gique évé­ne­men­tielle qui tend à la ré­gir par ailleurs.

ABRI À LA­PIN

Le cru 2018, à ce titre, est par­fait : sous l’égide de la com­mis­saire in­vi­tée Ju­lie Crenn, l’ex­po­si­tion « Agir dans son lieu » vient, en une quin­zaine d’oeuvres, clore la ré­si­dence in­té­grée en mars der­nier par cinq ar­tistes émer­gents, sou­vent is­sus du monde pay­san, aux ap­proches di­verses et com­plé­men­taires : le tout est fron­deur, éman­ci­pé, et ne manque pas d’hu­mour. On y re­trouve le duo for­mé par Aurélie Fer­ruel et Flo­ren­tine Gué­don, qui ont agen­cé leurs pra­tiques – sculp­ture sur bois à la tron­çon­neuse pour l’une, cé­ra­mique et bro­de­rie pour l’autre – afin de réa­li­ser des ob­jets d’art uti­li­sés comme conte­nants lors d’un re­pas pré­pa­ré pour un couple d’agri­cul­teurs. Ni­co­las Bou­lard, dont la pra­tique confronte adroi­te­ment les conven­tions du monde de l’art et celles du pa­tri­moine gas­tro­no­mique (il a no­tam­ment contre­fait un mil­lé­sime de Ro­ma­née- Conti, se­mant le doute par­mi les ama­teurs de ce grand vin), pré­sente un jour­nal de bord écrit tout au long de la ré­si­dence, se de­man­dant par exemple ce que ce­la veut dire pour un ar­tiste de réfléchir aux réa­li­tés pay­sannes qui semblent ici vouées à dis­pa­raître, une py­ra­mide de boîtes de conserves – évo­quant Wa­rhol – conte­nant des pierres lo­cales, ou en­core un « mo­nu­ment » en pierre, contra­dic­toire et mi­nus­cule, qui pour­rait tout au plus ser­vir d’abri à la­pin. Le vi­si­teur peut re­par­tir avec la plu­part de ses pièces, ven­dues 5 eu­ros, en sou­ve­nir.... Pour Ju­lie Crenn, il s’agis­sait d’hy­bri­der les pra­tiques aux si­tua­tions ren­con­trées. « A la conscience des dif­fi­cul­tés, des ré­sis­tances, des re­grets, des fier­tés et des ré­si­liences, les ar­tistes ont conju­gué leurs his­toires per­son­nelles, l’em­pa­thie et la part sen­sible de leur en­ga­ge­ment. Leurs oeuvres res­ti­tuent alors une ex­pé­rience in­ti­me­ment liée au lieu au sein du­quel nous avons sou­hai­té agir en­semble », conclut-elle en fai­sant ré­fé­rence au phi­lo­sophe Edouard Glis­sant qui dé­cla­mait : « Agis dans ton lieu, pense avec le monde ! ». Une en­ver­gure de la pen­sée qui nous in­vite donc, cet été, à nous mettre au vert. Agir dans son lieu, jus­qu’au 31 août aux Ate­liers des Arques (Lot)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.