C’EST WAX COMME LÀ- BAS !

LA WAX, LA VIBE DES TISSUS AFRICAINS, REVISITÉE EN TO­TAL-LOOK STREET EN PARTENARIAT AVEC DES AR­TI­SANS DU SÉ­NÉ­GAL ET DU KENYA, C’EST LE CONCEPT « AFRO-STREET » DES CRÉA­TEURS DE LA MAI­SON CH­TEAU-ROUGE. UN STYLE DE PÊCHEURS URBAINS-DÉCALÉS QUI COMPTE DES FA

Technikart - - DOSSIER / CARTO - PHO­TOS MAI­SON CH­TEAU-ROUGE www.mai­son-cha­teau­rouge.com ÉMELINE ROJO

Au dé­part, on a créé une as­so­cia­tion qui s’ap­pelle Les Oi­seaux Mi­gra­teurs, qui avait pour vo­ca­tion de par­ti­ci­per au dé­ve­lop­pe­ment de pe­tites en­tre­prises afri­caines. Et pour fi­nan­cer le pro­jet, la marque

Mai­son Châ­teau-Rouge est née » , re­trace Yous­souf Fo­fa­na, l’un des deux pion­niers de l’aven­ture MCR (Mai­son Châ­teau-Rouge). Yous­souf et Ma­ma­dou Fo­fa­na sont ori­gi­naires de Ville­pinte dans le 93. Is­sus du sec­teur net­te­ment moins glam de la banque (Cré­dit Coo­pé­ra­tif) et de l’in­for­ma­tique, les frères se lancent dans la mode en 2015. Ils sont ra­pi­de­ment épau­lés par un pote d’école de com­merce, Yoann Maille (en charge du mar­ke­ting), et re­joints par Meh­di Ba­thi­ly (en charge de la pro­duc­tion). Sans ou­blier Pau­line, la sta­giaire des arts ap­pli­qués, l’en­tre­prise compte au­jourd’hui cinq per­sonnes. Quant à la boutique, elle est ou­verte de­puis deux ans à Pa­ris, au 40 rue My­rha (18ème), en plein coeur du quar­tier de la Goutte d’Or. Là même où son oncle avait ven­du les pre­mières étoffes afri­caines im­por­tées d’An­gle­terre dans les an­nées 80...

Aux murs, le « co­lor block » re­flète l’es­thé­tique afro-street du la­bel où le mo­no­chrome est pros­crit. La marque s’ins­pire en ef­fet de la Wax, tissus im­pri­més hauts en cou­leur et re­cou­verts de ré­sine – très en vogue en Afrique pour la fa­bri­ca­tion de pagnes – mais re­vi­si­tés fa­çon sport­wear avec des tu­niques et com­bi­nai­sons aux al­lures de fresques mu­rales, des maillots de sport vin­tage à bandes sué­dines et flo­qués Mai­son Châ­teau-Rouge, des che­mises over­size à coupe car­rée à por­ter comme des sur­vestes (avec les bou­tons du bas ou­vert), des jupes car­go mi-longues avec bou­ton­nière cen­trale sur le de­vant et d’in­croyables bon­nets de pêcheurs cer­clés de cuir as­sor­tis aux che­mises. Un clin d’oeil aux ori­gines sé­né­ga­laises des frères Fo­fa­na et au dres­sing de leur ma­man.

IN­VI­TÉE À L’ELYSÉE

C’est une marque pa­ri­sienne aux in­fluences afri­caines mais des­ti­née à tout le monde, pré­cise Yous­souf. « On achète nos tissus dans le quar­tier de la Goutte d’Or et on pro­duit à Pa­ris pour une clien­tèle is­sue de la dia­spo­ra afri­caine qui veut por­ter dif­fé­rem­ment la Wax, mais aus­si pour des ar­tistes (Ke­vin Ra­zy), des jour­na­listes, des gens dans la com’, le mar­ke­ting, etc. Des per­sonnes qui aiment consom­mer des pro­duits qui ont du sens, une his­toire et un im- pact ». Mai­son Châ­teau Rouge a éga­le­ment mis un pied dans l’uni­vers du bi­joux avec sa col­lab MCR + Ombre Claire. Une col­lec­tion aux vibes bling-bling do­rées dont la pièce phare est le plas­tron « Oi­seaux Mi­gra­teurs » dé­cli­né en col­liers, gour­mettes, etc. Ré­cem­ment in­vi­tée à l’Elysée par le couple Ma­cron pour le dî­ner des créa­teurs de la Fa­shion-Week, la MCR s’ex­porte aus­si à l’in­ter­na­tio­nal grâce à un nom qui sent bon le luxe pa­ri­sien. Une am­bi­guï­té qui amuse Yous­souf : « Quand on sait que Châ­teau Rouge, c’est un quar­tier po­pu­laire de Pa­ris… ajou­ter le “mai­son” comme les mai­sons de

cou­ture, ça nous fai­sait beau­coup rire ». Point d’orgue en 2018 : les frères Fo­fa­na viennent de si­gner une col­lab’ avec Mo­no­prix pour une sé­rie d’ob­jets dé­co (vais­selle, cous­sins, pe­tit mo­bi­lier en plas­tiques et mé­taux re­cy­clés). L’as­so­cia­tion a éga­le­ment créé une ligne de sacs en Wax ci­rée et cuir noir avec Sand­strom, une en­tre­prise Ke­nyane spé­cia­li­sée dans la fa­bri­ca­tion de tentes des­ti­nées aux lodges de brousse, et qui em­ploie plus de 80 ar­ti­sans avec une maî­trise in­com­pa­rable du can­vas et du cuir. Une en­vie per­pé­tuelle de créer et d’in­ves­tir en partenariat avec le conti­nent afri­cain ins­crite dans leur ADN : « c’est l’âme, les rai­sons pour les­quelles on a lan­cé la marque ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.